+ 9 % de CA en mars : Ne nous emballons pas !

Institutions

Un chiffre à comparer par rapport à mars 2003 qui avait été « très mauvais ».
La progression de la revente des voyages à forfait n’a été que de 2,1 %.
Une faible performance probablement due à la baisse des prix et aux VDM.
Selon le baromètre Snav / COE, le chiffre d’affaires global en valeur des agences de voyages a « fortement augmenté en mars 2004 par rapport à 2003 ». Cette croissance de 9,1 % est toutefois à relativiser. Déjà parce que mars 2003 avait très mauvais pour les agences de voyages. Mi-février 2003, bien avant la date officielle (le 19 mars) de la guerre en Irak, Air France subissait déjà des conséquences sur son activité. Ensuite et surtout, parce que la progression des voyages à forfait n’est que de 2,9 %. Selon le COE, « cette faible performance a trait en partie à la baisse des prix qui s’est accentuée dans ce secteur ». Par exemple, Bourse des Voyages (Bdv.fr) constate une chute du panier moyen par dossier de 16,7 % en mars-avril 2004 à 1 487 euros contre 1 785 euros sur les deux mêmes mois de 2003. La propension des consommateurs à acheter tard « pour profiter des promotions tire toujours les prix vers le bas ». Les attentats de Madrid, qui n’ont eu « qu’une portée limitée sur le comportement des consommateurs de voyages », ne peuvent expliquer cette faible progression des voyages à forfait. Entre février et mars 2004, la vente de forfaits a ainsi chuté de 9,3 %. Gilles Gersant, patron du tour operating de Thomas Cook, n’hésite pas d’ailleurs à souligner les difficultés en ce moment sur le moyen-courrier. C’est bien le secteur de la billetterie qui tire la croissance du chiffre d’affaires des agences de voyages : entre mars 2003 et mars 2004, l’augmentation est de 10,1 %. Malgré tout, cette progression globale de 9,1 % est encourageante : en février 2004, la croissance n’avait été que de 0,3 % par rapport à février 2003 et la chute avait été de 1,8 % en janvier. A l’issue des trois premiers mois de l’année 2004, le chiffre d’affaires cumulé est en progression de 2,8 %, la billetterie augmente de 2,3 % et la revente de voyages à forfait de 2,6 %.
Les agences de province font mieux que celles d’Ile-de-France
Les agences de province ont fait mieux que leurs homologues franciliennes lors de ce mois de mars 2004. Elles ont progressé de 11,3 % contre 7,6 % pour l’Ile-de-France. Comme d’habitude ou presque. En janvier et février, elles affichaient en effet une progression de 4,7 % et 1,6 % alors que les agences de la capitale chutaient respectivement de 0,8 % et 6 %. En décembre 2003, plus spectaculaire, elles progressaient de 22,1 %. Dans le même temps, les Franciliennes n’enregistraient une croissance que de 0,7 %. Sur les douze derniers mois, les agences d’Ile-de-France n’ont fait mieux qu’une fois : c’était au mois d’août 2003 avec une chute de 0,3 % (– 5,9 % pour la province).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *