Baromètre Opodo : en 2014 les Français sont partis davantage mais moins longtemps

Institutions

Réalisé par le cabinet Raffour Interactif, le baromètre Opodo montre qu'en 2014 62% des Français sont partis en vacances (+ 3 points). Ils ont privilégié les courts séjours marchands (+ 3 points) au détriment des longs séjours marchands (- 5 points)."35% des Français sont partis en courts séjours marchands (c'est-à-dire en hébergement payant), soit une hausse de trois points. Cette progression est due essentiellement à un mois de mai favorable aux ponts" résume Guy Raffour, à la tête du cabinet Raffour Interactif. Le baromètre montre également une baisse de la consommation de séjours : 50% des Français partis en 2014 ont réalisé un seul type de séjour, contre 46% en 2013. Pour assouvir ce qui est devenu un "besoin vital" pour plus d'un Français sur deux, l'arbitrage budgétaire se généralise. Ainsi près de 70% des Français partis prévoient un budget. La comparaison des prestations est leur 1er comportement adopté. Ils dépensent moins une fois sur place et ils réduisent leurs séjours. Partir est une de leurs priorités mais ils "rationalisent leur envie" selon leurs possibilités financières et cherchent tous les moyens pour optimiser le rapport qualité / prix des prestations. Ainsi 71% des Français partis, un record, ont préparé leurs séjours en ligne en 2014 et cette préparation les rend de plus en plus "experts" fait remarquer Guy Raffour.
Près de 15 millions de Français ont ainsi réservé tout ou partie de leurs séjours sur internet, en payant intégralement en ligne, "soit 45% des Français partis en 2014".
Autre enseignement de ce baromètre, 32% des Français partis ont également utilisé leur smartphone pour leurs séjours, que ce soit pour leur préparation ou leur réservation. Du côté des destinations, en 2014, la France métropolitaine a représenté 77% des départs – contre 81% en 2013 – et l'étranger et/ou les Dom Tom ont représenté 37% (contre 35%) des départs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *