Benjamin Griveaux veut interdire les autocars à Paris, la FNTV réagit

Institutions

La FNTV, présidée par Jean-Sébastien Barrault, réagit à l’engagement de Benjamin Griveaux, candidat déclaré à la Mairie de Paris, d’interdire les autocars à Paris.

A la suite de la proposition de Benjamin Griveaux d’interdire les autocars de tourisme à Paris dans le cadre des élections municipales à Paris en 2020, la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) dénonce « cette prise de position dogmatique et néfaste pour l’attractivité de Paris, qui va à l’encontre de choix responsables et rationnels pour favoriser l’économie touristique de la capitale ».

La FNTV souhaite rappeler au candidat que l’autocar « est un mode de transport en commun répondant aux exigences d’une mobilité responsable et durable ». Il doit au contraire être encouragé » afin de lutter contre la congestion, les émissions polluantes et l’autosolisme : un autocar évite à lui seul la circulation d’environ trente voitures ».

Conscientes des enjeux environnementaux, les entreprises de transport investissent « depuis de nombreuses années dans la transition énergétique et le renouvellement de leur parc d’autocars au profit de véhicules à faibles émissions dont les performances énergétiques sont reconnues ».

La FNTV souligne par ailleurs l’importante contribution de l’autocar à la chaîne touristique et à l’attractivité de Paris. « Chaque année, plus de 12,5 millions de voyageurs viennent à Paris en autocar, générant des retombées économiques chiffrées à plus d’un milliard d’euros. Le tourisme par autocar est un contributeur actif des activités touristiques auxquelles il apporte chaque jour des millions de clients : hôtels, restaurants, commerces, grands magasins, sites touristiques, établissements culturels, centres de congrès… »

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Un autocar diesel dernière génération pollue moins qu’une voiture de dernière génération. Et il en remplace 30… 70% des cars sur Paris viennent de l’étranger. Aucune alternative technique viable de véhicule grand confort avec soutes autres que diesel n’existe sur le marché.
    http://www.avem.fr/actualite-une-voiture-diesel-pollue-plus-qu-un-camion-6345.html
    Le nombre d’autocars présent sur Paris représente 0,2% des véhicules à moteur. Pensez vous vraiment qu’en les faisant disparaitre avec une baguette magique cela puisse résoudre la pollution sur Paris? Comme les municipalités précédentes il souhaite avoir un bouc émissaire facile. Il imagine surement les famous zones tampons de correspondances avec véhicules soit disant vertueux Made in China avec un bilan CO2 désastreux avant même leur premier tour de roue = en + 1 a 2 heures de perdues par les voyageurs qui vivront un Paris Disney «Make the queue».
    Croyez vous qu’@Anne_Hidalgo n’avait pas la même martingale pour être populaire auprès des parisiens à qui on peut montrer ces pachydermes routiers qui attirent l’œil mais qui ont aussi des vertus de soulager la RATP saturée. demandez à @Paris2024 s’ils envisagent de faire sans…
    Nous connaissons trop les arguments datant de Mr Chirac « les Touristes ça ne votent pas… » mais mesurez voir le nombre de salaires et retombées éco engendrés par les activités des autocars de Tourisme. Demandez aux commerçants du quartier Haussmann pour voir…
    Pour les seniors avec des difficultés pour lever la jambe assez haut pour monter dans un train intercité ou pavane la racaille fini les sorties spectacles, visites des musées et expos… Et les élèves de Province = fini les sorties pédagogiques pour s’imprégner de leur patrimoine, pris en otage par une « Autorité Municipale populiste » qui refuse par la même de maîtriser le flux touristique en s’appuyant sur les pros du secteur

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *