Bilan du Ceto : les agences ne se retrouvent pas dans les bonnes ventes des TO

Institutions

René-Marc Chikli, président du Ceto, annonçait vendredi dernier que les réservations de voyages à forfait pour la saison d’hiver ont augmenté de 9% en septembre par rapport au même mois de l’an dernier. Il parlait également d’un "bon mois d’octobre grâce aux ventes de la Toussaint". Mais en agences, ces bons résultats sont nettement plus nuancés. Un phénomène qui s’explique en partie par une hausse des ventes directes. Témoignages.Un peu partout, c’est l’étonnement qui prévaut depuis la publication des bons chiffres du Ceto pour les ventes d’hiver. "Je n’ai pas enregistré plus de ventes que l’an passé" constate Pierre Santos (Sainte-Foy Voyages à Libourne), "on est dans les cordes mais sans plus, c’est calme". Tout comme François Bédouet (Voyages Balad au Mans) qui confirme : "pas d’euphorie notoire". "Les dossiers sont moins nombreux mais plus conséquents" ajoute Lionel Charbonneau (Pause Voyages à Mennecy). Avant de déplorer que, contrairement aux années précédentes,"il n’y a plus de rythme dans les commandes". La saison hiver s’annonce incertaine. "D’autant, précise François Bédouet, que les ventes se font de plus en plus tardivement. À la dernière minute". "Ça m’inquiète car je n’engrange pas de dossiers pour l’hiver" dit Alain Barruet (Crimée Voyage à Paris). Il poursuit : "Nous n’avons pas été performants en septembre et en octobre, et pourtant les avions sont complets". Et s’interroge :  "ce n’est tout de même pas Internet qui a tout pris ?" Et pourquoi pas ?

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *