Cediv : « Nous pouvons travailler avec d’autres TO que Donatello »

Institutions

Comment Donatello justifie le divorce avec Manor ? "C’est parce que nous n’avons pas voulu accepter le diktat qui voulait nous imposer le référencement du Cediv dans nos accords commerciaux".Un argument qui attriste la présidente du Cediv, Adriana Minchella. "Ils nous utilisent pour sanctionner Manor". Amère, elle ajoute : "Il va falloir reconnaître les TO qui respectent ce que nous sommes. Nous avons le droit de réagir". Elle argumente. "Pour l’Afrique équatoriale, nous pouvons travailler avec STI. Nous avons Italique et Pauli pour l’Italie". La patronne du Cediv ne réagit là qu’aux propos de Donatello – qui cite le Cediv – et non à l’ensemble des décisions prises par le réseau Manor. Elle se dit toutefois étonnée par la réaction d’Emmanuel Foiry, président de Kuoni, qui a choisi de rompre les négociations avec Manor. Elle se félicite de la position de Manor qui a "préservé l’unité du réseau". Elle s’exclame. "Ne faisons-nous donc partie de rien ? Sommes-nous des parias ?"

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *