Conseil interministériel du Tourisme : des mesures attendues dans six domaines prioritaires

Institutions

Comme l’avait annoncé Roland Héguy, président de la Confédération du tourisme, le gouvernement, en présence de professionnels du secteur, va bien tenir mercredi 26 juillet, à 17h30, un Conseil interministériel du Tourisme.

Le Conseil interministériel portera sur des mesures dans six domaines prioritaires: la qualité de l’accueil et la sécurisation des sites, la structuration de l’offre touristique, le soutien étatique en matière d’investissements, la formation et l’emploi, le soutien à la numérisation, et l’accès aux vacances pour le plus grand nombre.

 

Le ministre du Tourisme Jean-Yves Le Drian a annoncé le 10 juillet qu’il tablait sur une croissance de la fréquentation touristique de la France de 5 à 6% en 2017, à 88 ou 89 millions de touristes. Il a également repris à son compte l’objectif de l’ancien gouvernement d’atteindre 100 millions de visiteurs internationaux en 2020.

 

Le Premier ministre Edouard Philippe fera une déclaration mercredi soir, au terme de cette réunion, qui vise donc à conforter la reprise du tourisme après une année 2016 calamiteuse en raison des attentats à Paris et Nice.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (6)

  1. STOP AUX BALIVERNES.
    le secteur hôtelier est en crise; Baisse de 6 a 9 points en fréquentation. Augmentation du COLLABORATIF DE 16 à 18 points;
    Restauration même constat. Allez vous parler d’accueil quand il n’y aura plus de professionnels.
    Allez vous parler de formation, quand il n’y aura plus d’emploi…..
    Reglez les PB de charges, de normes, de marque, de ventes (OTA & co)
    Et definissez le collaboratif MINI 3 NUITEES, MAXI 60 JOURS ET 6 000 EUROS

    1. Tout à fait d’accord avec vous. Concernant les hébergements touristiques, les OTA doivent être encadrées, doivent payer des impôts en France et arrêter le brandjacking (détournement de marques). Le collaboratif doit être également réguler à la baisse car à terme, ce sont des milliers d’emplois qui vont disparaitre dans le tourisme avec une prise en charge par la collectivité. Il est temps que les politiques réagissent et que Macron, le roi du numérique saisisse l’ampleur de la catastrophe annoncée.

  2. Un objectif quantitatif de 100 millions de visiteurs étrangers à l’horizon 2020 c’est bien. mais quid de la qualité ? Les Nations Unies ont déclaré 2017 année internationale du tourisme durable pour le développement et il est temps de viser des objectifs en terme de recettes, de maitrise des impacts du tourisme tant international que domestique. Quel offre et quel message souhaitons nous adresser à nos hôtes ?

  3. Le + : un conseil interministériel du tourisme est une manifestation d’intérêt pour cette activité économique et sociale majeure pour toutes les communes touristiques françaises, et notamment des Outre-mers ;
    Le – : avant de commencer un chantier important, on commence par élaborer des plans, avec des alternatives, puis on les soumet à l’ensemble des parties intéressées, et enfin les décideurs décident ; ce conseil n’est donc-t-il pas prématuré ?
    Il y a eu tellement de sujets importants en matière d’industries touristiques au cours de ces 10 dernières années qui ont été planqués sous le tapis, qu’il faut ratisser large et en profondeur pour donner de l’espérance (et partant de l’énergie et des investissements) aux multiples acteurs et bénéficiaires.
    Yves Brossard – Primeahotels Guadeloupe

  4. Le toursisme de masse est un ravageur hautement nuisible, on bétonne pour lui, on importe et l’on fabrique de la malbouffe toujours moins cher et destructrice de l’environnement, tout ça pour gagner des queues de cerises avec un tousiste bas de gamme qui va manger chez McDo, voyageant sur des compagnies low cost subventionnées avec nos impôts, qui participent aux transports des travailleurs détachés, alors que les prestations sociales explosent tous les budgets des collectivités…

    Avoir moins de toursistes qui dépensent beaucoup plus, et qui créent davantages d’emplois, this is the solution!

    faire de la France le haut de gamme touristique mondial, tant pour l’hébergement, que la qualité des transports, ainsi que pour la gastronomie et les activités proposées!

    Des loisirs et des arts…

    Faire de la France le Paradis des collectionneurs, défiscaliser les objets d’arts, leurs restaurations, mais aussi les vendeurs de météorites, numismatiques, os de dinosaures, vinyles, affiches, BD, etc…

    Des thermes ludiques comme il en existent partout en Allemagne, et des parcs aquatiques là où il y a du passage, comme par exemple certaines sorties d’autoroutes, plutôt que des séjours remboursés par la sécu…

    Un tournoi national avec des joutes aux pieds de tous les châteaux de France, du 1er mai au 31 octobre, avec des banquets où déguster les produits de nos terroirs, se terminant par des bals masqués où seraient élues des princesses Cendrillon, habillées par des créateurs d’ici aussi!

    3D mapping et feux d’artifices cloturant le spectacle.

    Des méssènes affichant leurs bannerets sur les boucliers des chevaliers, une web télé en direct et en replay, des paris en ligne, bref, toute une industrie pourvoyeuse de touristes, produisant des dérivés dans tous les métiers du spectacle, et nous épargnant les impôts qui financent le ministère de la sous culture, et les stades du débile foot, tout en permettant l’exportation de blockbosters et de séries télés, dont les scénarios pourraient être issus de notre richissime BD franco-belge!

    Des aéroports qui recyclent les pneus et les huiles pour produire un kérosène moins cher, des trains pendulaires à la place du très coûteux délire TGV, des véloroutes et équiroutes qui traversent le pays, avec des écuries dans les châteaux et dans les fermes, en plus du gîte pour les cavaliers…

    Malheureusement, je ne crois pas que les ministres, premier ou dernier, aient beaucoup d’imagination…

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *