Dernière ligne droite pour la révision de la loi de 92

Institutions

Mardi dernier, lors d’une réunion du groupe de travail sur la révision de la loi de 92, les représentants du Snav (en accord avec le vote qui s’est déroulé lors du dernier conseil national extraordinaire du syndicat) ont fait part de leurs dernières observations et précisions relatives au projet de révision préparé par les services du secrétariat d’État au Tourisme. Comme l’explique Guy Pallaruelo, chargé par le Snav de suivre le dossier, le syndicat a entre autres demandé qu’il soit précisé dans le texte que les associations qui obtiendraient une licence ne pourraient pas vendre à d’autres personnes qu’à leurs membres, ni autre chose que leurs propres produits. Une nouvelle, et normalement dernière, réunion est prévue mardi prochain. Pendant ce temps, Richard Vainopoulos, président du réseau Tourcom, continue sa guérilla contre les projets du syndicat (dont il a quitté le conseil national) en matière de révision de la loi. Il a fondé le « collectif 92 » et entrepris de consulter… l’ensemble des agences de voyages françaises sur le sujet. Il leur propose de donner leur opinion et de dire si elles sont pour ou contre l’octroi d’une licence aux associations. Le courrier du collectif 92 précise que les réponses doivent être renvoyées avant le 15 mars et qu’elles seront transmises au siège du Snav et au ministre. Interrogé, l’un des membres du conseil national du Snav explique ne « pas comprendre pourquoi Richard Vainopoulos considère comme un problème le fait que le conseil ait revoté 15 jours après avoir rejeté le projet, puisque entre-temps le texte a été amendé ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *