Des naufragés qui ne s’oublient pas !

Institutions

Collaborateur au Quotidien du Tourisme, Didier San Martin est également l'auteur de romans. Son dernier livre "Les naufragés de l'oubli" constitue une bonne idée de lecture en vue des longues soirées d'hiver.Son précédent livre, "Les naufragés du vert" et l'histoire de cette molécule tueuse, m'avait laissé sur ma faim. Son dernier, "Les naufragés de l'oubli" m'a nourri et enthousiasmé jusqu'au bout. Il faut dire que l'auteur, sait ménager le suspense comme jamais. Le roman polar nous entraine dans sa bonne ville de Nantes sur les traces d'un serial killer. En sortant de sa douche, la Franco-Kabyle aux cheveux rouges Kate Bénalia se retrouve propulsée dans un autre temps, au milieu d'esclaves et de gladiateurs. Rêve éveillé ou simple cauchemar ? Au départ on ne sait pas trop ! Plus on avance dans la lecture, plus on est surpris et emballé. Le style est enlevé et les rebondissements nombreux. On voit aussi qu'avant de finaliser l'écriture de son livre, Didier San Martin s'est énormément documenté. Car en filigrane il évoque avec force détails l'histoire de Nantes et de la Bretagne à travers différentes époques, des Romains jusqu'à la seconde guerre mondiale, en passant par l'invasion viking et la Révolution française. Affublé de son éternel chapeau, Didier San Martin est également le président de l'association Les Romanciers Nantais qui fédère près de 30 auteurs de Loire-Atlantique. "Les naufragés de l'oubli". Didier San Martin. Edition Coop Breizh. 304 pages. 13,90 euros.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Un vrai bon polar, différent des autres et qui vous tient en haleine jusqu’à la fin du livre ! Unique l’idée des retours historiques dans les rues de Nantes !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *