En 2004, l’APS a mieux résisté à la conjoncture que d’autres garants

Institutions

40 défaillances pour l’association.
80 pour tous les autres garants.
Olivier Delaire, président de l’APS, s’avoue « moins euphorique que certains » quant à l’activité de la profession. « 2004 est une des plus mauvaises années de l’association, sinon la pire. Et c’est toujours difficile. » Malgré ses 40 défaillances en 2004, l’APS va dégager un excédent de recette de 21.000 euros – « l’équilibre », précise Bernard Didelot, vice-président de l’APS. La faillite de Nuances du Monde a coûté à elle seule 1,5 million d’euros. Et Olivier Delaire de préciser que l’association a provisionné 2,5 millions d’euros pour anticiper la liquidation de la Cit qui ne devrait toutefois pas avoir lieu, « compte tenu de l’arrivée probable d’investisseurs italiens ». Un point positif, l’APS résiste mieux à la conjoncture que ses concurrents : « Les autres garants qui représentent un peu moins de 15% de la profession enregistrent en effet un nombre de 80 redressements ou liquidations judiciaires. » Pas de doute pour l’association, « cette meilleure résistance est due aux nombreux services que dispensent gratuitement l’APS à ses adhérents dans le cadre de la prévention ». A titre d’exemple, le service juridique a traité plus de 700 dossiers en quatre ans, 75 pour le service comptable et fiscal en trois ans, et la commission professionnelle des litiges commerciaux a résolu « près de cent dossiers en quatre ans ». De plus, douze réunions gratuites sur des thèmes comme « l’utilisation de Power point », « la gestion de ses mails » ou encore « la valeur ajoutée » ont rassemblé plus de 200 adhérents. Ajoutons aussi au bilan 2004 de l’association la réalisation de cinq études : « ratios 2003-2004 », « la valeur ajoutée », « litiges et réclamations », « le tourisme en 2010-2020 » et « questions juridiques ». On peut aussi préciser que le nombre des membres de l’APS a crû de 4,6% en 2004 par rapport à 2003. En dix ans, précise l’APS, « le nombre des membres est passé de 1.420 en 1994 à 2.768, soit une augmentation de 95% ». Les licenciés représentent 87% des adhérents, 7% pour les autorisés. Suivent les habilités et les affiliés avec respectivement 4% et 2%.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *