ENTRETIEN – Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l’APST : « Les clients ont bénéficié d’un service gratuit »

Institutions

L’Association professionnelle de solidarité (APST) a été en première ligne depuis le 23 septembre et la faillite de Thomas Cook Group puis de sa filiale française, Thomas Cook/ Jet tours. Avec 49.000 voyageurs à prendre en charge et sans contre-garantie possible puisque l’engagement de caution de la maison mère ne vaut plus rien, l’APST doit s’adapter pour continuer à garantir les fonds déposés.

 

 

Rappelez-nous en quelques mots pourquoi l’APST doit couvrir les impayés des agences (intégrées) Thomas Cook France.

La garantie financière (donc  celle de l’APST) est là pour garantir l’argent déposé par un consommateur qui achète une prestation touristique (hors transport sec) -et surtout un forfait touristique- à un opérateur de voyages immatriculé au registre ATOUT France. L’APST ne couvre donc pas les impayés… mais au lieu de ne faire que rembourser en cas de défaillance de l’opérateur, elle préfère, quand c’est possible, faire partir les clients qui bénéficient alors des prestations qu’ils ont achetées.

 

 

Dans le cas de Thomas Cook, vous avez mandaté des TO pour assurer les voyages jusqu’à fin décembre. Est-ce l’APST qui les paie? les clients?

L’APST a mandaté des TO tiers. Ce  sont globalement ceux chez qui les agences Thomas Cook intégrées avaient réservé les voyages de leurs clients. Les termes de nos mandats sont clairs, oui nous allons régler les fournisseurs qui ont été mandatés. Lorsque les clients n’avaient versé que des acomptes à Thomas Cook, nous allons régler les TO sur facture, et les clients doivent, eux, leur régler les soldes qui étaient dus.

 

 

Intervenez-vous aussi pour rembourser ou prendre en charge les clients du TO Jet tours? Pourquoi?

Jet Tours est en fait une marque détenue par Thomas Cook, et l’APST garantit les clients directs de Thomas Cook. Si le client a acheté un forfait Jet tours, la première question à se poser est : « à qui a-t-il acheté son forfait ? ». Si c’est une agence Thomas Cook (réseau intégré), son achat est couvert pas la garantie financière de Thomas Cook et donc par l’APST. Dans la majorité des achats de forfaits Jet Tours (séjour, club, circuit),  le client doit nous écrire et demander le remboursement. La date limite est fixée au 27 décembre. Beaucoup de fournisseurs (à l’étranger) ont eu une attitude qui ne nous permettait pas de prendre des risques pour libérer notre garantie en services. Certains hôteliers ont fait repayer des clients alors que nous leur avions garanti le paiement. Et en ce qui concerne l’aérien, la plupart des réservations ont été annulées, les surcoûts étaient trop importants.

 

 

Combien de clients l’APST prend-elle en charge dans cette affaire et pour quels montants ?

Nous avons pris en charge les quelque 11.000 clients Jet tours et Thomas Cook qui étaient sur place au moment du dépôt de bilan et ont pu poursuivre leurs séjours. Avec l’appui des pouvoirs publics, nous avons organisé leurs retours jusqu’à fin octobre pour quelques clients partis en longs séjours. Cela représente 20 millions d’euros en comptant les départs jusqu’à fin décembre. Pour les départs prévus jusqu’en 2021, il faut ajouter 25 millions d’euros.  Le coût estimatif global de la défaillance de Thomas Cook est estimé à un montant inférieur à 45 M€ à ce jour pour près de 49 000 clients au global.

 

 

Avec les mesures décidées le 6 novembre (30% de hausse des cotisations payables dès novembre, 3€ ou un pourcentage du prix du voyage payés par pax…), pensez-vous pouvoir retrouver l’équilibre? A quelle échéance ?

Si l’équilibre est de sortir un résultat de fin d’exercice positif, il sera atteint dès 2020, du moins c’est ce que nous pensons. Quant à la reconstitution de notre fonds de garantie : le plus rapidement possible. Il faut se rendre compte que les clients des opérateurs de voyages ont bénéficié avec l’APST d’un service gratuit jusqu’à présent. Nous envisageons pour l’avenir un partage des coûts entre opérateurs et consommateurs.

 

 

Comment la nouvelle participation financière du client consommateur peut-elle être mise en place quand toutes les agences ne sont pas APST?

L’APST (et ses élus) s’occupe de ses adhérents et de la caisse de garantie : cette future participation financière des clients, accompagnée de la communication adéquate, permettra de faire connaitre au client les garanties dont il est bénéficiaire et les spécificités de la garantie de l’APST. Le but est de la mettre en place en 2020.

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *