Georges Colson : « Les autorités transfèrent leur responsabilité sur la profession »

Institutions

Dans sa longue intervention à l’occasion de l’ouverture de la 2e Convention nationale des agents de voyages à Biarritz, Georges Colson, président du Snav, n’a pas manqué d’égratigner Frédéric Pierret, directeur du Tourisme, présent à ses côtés sur scène."La crise permanente, c’est aujourd’hui une réalité pour notre profession" a déclaré Georges Colson. Avant de rappeler qu’à chaque fois le Snav a joué son rôle : "défendre inlassablement la profession", notamment vis-à-vis des autorités qui "trop souvent tentent de transférer leurs responsabilités vers les professionnels que nous sommes". Les exemples sont trop nombreux (chikungunya, attentats au Sri Lanka et en Thaïlande, passeports biométriques…). Monsieur le directeur du Tourisme nous le condamnons" a t-il ajouté. Autre grief fait à l’encontre du représentant du ministre délégué au Tourisme, celui concernant le régime de l’habilitation. "S’il devait être adopté, ce serait néfaste pour notre profession et les clients" a précisé Georges Colson qui s’étonne que l’on puisse "accepter de nouveaux concurrents qui auraient les mêmes droits que nous, sans avoir les mêmes devoirs, et sans offrir les mêmes garanties aux clients". C’est selon lui "tout simplement inacceptable".

Agir contre le portail voyages d’ADP

Lui succédant à la tribune un peu plus tard, Frédéric Pierret a annoncé que le décret d’application de l’ordonnance modifiant la loi de 92 sur l’habilitation "n’était plus à l’ordre du jour" car dans la définition du régime "il n’existe pas actuellement de liste limitative des professions pouvant être habilitées". C’est au moins ça de gagné ! Georges Colson a également jugé inacceptable "le manque d’intervention des Préfets de la République pour faire respecter la loi et donc lutter contre le para commercialisme au sens large". Et de dire que c’est d’ailleurs le sens de "l’action juridique qu’engage le Snav à l’encontre des agissements d’ADP avec son nouveau portail Internet". Concernant le régime de responsabilité et son fameux article 23, Georges Colson a rappelé aux quelque 300 personnes dans la salle qu’il s’agit de trouver "un équilibre juste entre d’une part la nécessaire responsabilité qui nous incombe en terme de choix de nos prestataires, et celle qui incombe aux clients dans ses choix. Nous ne pouvons être les mauvais élèves de l’Europe et désavantager les entreprises installées en France".

Cinq grandes priorités

"Notre demande est simple, a poursuivi Georges Colson, aligner la législation française sur la directive européenne". Le moins que l’on puisse dire, c’est que Frédéric Pierret n’a pas été très disert sur ces sujets. "Pour des raisons évidentes, il est difficile de tracer des perspectives en 2007". Et le Directeur du tourisme d’ajouter "les dossiers seront sur les bureaux des responsables qui prendront la suite à l’issue des périodes électorales". Georges Colson rappelé l’existence du Plan d’actions sectoriel 2007 – 2009, sorte de passeport pour l’avenir de la profession et destiné à mesurer son évolution. Cinq priorités ont été définies en 2007. Richard Vainopoulos, président de Tourcom, chargé d’animer un groupe de travail sur ce sujet, a d’abord pointé "la nécessité de mettre en place un observatoire afin d’avoir des chiffres fiables dans notre métier". Il a ensuite souligné le besoin de "formation", puis l’importance de la "mise en place d’une cellule de crise". Autre nécessité : "une charte nationale de la qualité et des services" qui mettrait en avant le rôle et la valeur ajoutée de l’agent de voyages. Enfin dernière priorité, la "lutte contre le para commercialisme" et le "lobbying". Composé de Bernard Boisson (Leclerc Voyages), Pierre Alzon (Lastminute), Franck Voragen (Atlantide Voyages), Laurence Berman Clément (Club Med – Jet tours), le groupe a commencé à travailler en décembre et rendra compte de ses avancées "le plus rapidement possible". "Nous n’hésiterons pas non plus à élargir le groupe en cas de besoins" a précisé Richard Vainopoulos.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *