Georges Colson : « TF1 a montré une photographie désastreuse du métier »

Institutions

Georges Colson, président du Snav, l’a dit mercredi lors de la convention nationale du syndicat à Biarritz. L’émission "Droit de savoir", diffusée mardi soir sur TF1, "a donné une photographie désastreuse de la profession qui ne mérite pas de tels affronts publics"."Après avoir vu l’émission "Droit de savoir" consacrée à notre métier, j’ai passé une mauvaise nuit". Georges Colson, lors de la première plénière de la convention nationale du Snav qui se tient en ce moment à Biarritz, était particulièrement remonté. Puis il s’est adressé à Frédéric Pierret, directeur du Tourisme. "Le régime de l’habilitation n’est pas acceptable. Ceux qui veulent approcher plus ou moins notre métier doivent devenir des agences de voyages sinon rester à leur place. Aux préfets de faire leur métier en régions". Il a de nouveau souligné que "les agences de voyages ne pouvaient pas être responsables de tout" et réclamé "un régime de TVA approprié pour lutter à chances égales avec les voisins européens". Enfin, il ne comprend pas les motifs qui poussent certains producteurs à quitter le syndicat. "Ce n’est pas la dizaine de tour-opérateur qui nous quitte qui me rend triste mais la contre-publicité faite autour de ça". Quant à Dominique Vaucy, président de la convention et challenger de Georges Colson lors des dernières élections au Snav, il a insisté sur le fait que le syndicat devait se remettre en question. "On ne peut plus échapper au lifting".

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (4)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *