Grève qui se prolonge : le coup de gueule de la Confédération des Acteurs du Tourisme

Institutions

Réunie en cellule de crise mercredi 18 décembre, la Confédération des Acteurs du Tourisme (CAT) dresse un premier bilan des grèves. Le constat est sans appel. Toutes les activités du tourisme sont touchées de plein fouet entrainant la fragilisation de toute une filière.

 

« Trop c’est trop ! Le droit de grève existe dans notre pays mais nous ne pouvons pas accepter qu’il fragilise la France et mette en danger des entreprises et leurs salariés. Tous les efforts pour développer l’attractivité touristique de la France sont balayés par ces mouvement sociaux qui nuisent à l’image de notre pays e à son développement touristique ». Le propos est signé Roland Héguy, président de la CAT qui regroupe 14 acteurs du tourisme en France.

Les membres de la CAT (hôtellerie-restauration, tour-opérateurs, agences de voyage, hôtellerie de plein air, résidences de tourisme, domaines skiables, transports de voyageurs, transports fluviaux et évènementiel) alertent sur les lourdes conséquences de la grève, à Paris, en Ile-de-France et en régions. Ces grèves qui s’inscrivent dans la durée entrainent :

– l’annulation de séjours touristiques : transport, hôtel, voyages en France et à l’étrange.

– l’annulation d’évènements professionnels, séminaires, spectacles.

-des perturbations des organisations de services de transports routiers de voyageurs.

– une baisse de fréquentation de 50% en moyenne dans les restaurants.

l’effondrement des réservations (transport, hébergement, visite) pour la période de Noël, notamment à la montagne.

Les agences de voyages et les tour-opérateurs constatent une baisse de réservations de 50% par rapport à la même période en 2018, année déjà impactée par le mouvement des «gilets jaunes».

Autre effet délétère de ces grèves, l’image de la France est dégradée à l’étranger. Cette baisse d’attractivité favorise la concurrence d’autres pays réceptifs.

« Les pertes d’activités des professionnels durant cette période ne seront jamais rattrapées »

Certaines entreprises, souligne les représentants de la CAT, se retrouvent  dans des difficultés financières qui pourront devenir dramatiques licenciements économiques, fermetures, …

Les membres de la CAT appellent à la responsabilité collective et à la fin de cette mise à l’arrêt du pays.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. Entièrement d’accord : 30 ministres et membres du gouvernement bloquent la France depuis (trop) longtemps.
    Ça suffit, il faut qu’ils retrouvent la raison ou qu’ils dégagent.

  2. Et quand tout va bien pour la Confédération des Acteurs du Tourisme, se soucie-t-elle de ceux qui sont dans situations précaires?
    Ou même de ses salariés (en les augmentant par exemple)…

  3. Réduction des salaires, augmentation de l’âge de départ à la retraite, le tourisme en subit les conséquences, réduction des taxes , augmentation des retraites départ à 60 ans, le tourisme en profite et s’épanouit . Faites votre choix.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *