L’avenir des Rendez-vous Emploi des Entreprises du Voyage menacé par l’attitude de Bercy

Institutions

Bernard Didelot, président de l’APS, a présenté la deuxième édition des Rendez-vous Emploi des Entreprises du Voyage qui se tiendront à Paris dans le cadre du Map lundi 17 mars prochain.L’APS et l’ANPE ont présenté au siège de l’APS, les 2e Rendez-vous emploi. Mais suite aux déclarations de Christine Lagarde, ministre de l’Economie, (lire) le cœur n’y était pas. "Nous avons monté la première édition en 2006 à la demande de Léon Bertrand, alors secrétaire d’Etat au Tourisme, mais si j’avais su ce que les pouvoirs publics allaient nous préparer, nous ne l’aurions pas fait". Et menace : "Si les choses évoluent et que les pouvoirs publics continuent à nous balader, il n’y aura pas de troisième édition". A regret sûrement puisque Bernard Didelot est séduit par l’opération dont le budget pour l’APS est de 100.00 euros : "j’ai été surpris de son succès". Lors de la première édition en novembre 2006, 1.450 visiteurs sont venus et plus de 500 offres réparties entre tous les types de métiers du tourisme ont été proposées. Le taux de concrétisation n’a pas été calculé, mais les impressions sont positives. Rappelons le principe : permettre à ceux qui cherchent du travail dans le tourisme de rencontrer des entreprises qui cherchent des salariés. Simple. Un outil sera en ligne d’ici la fin du mois sur le site de l’APS pour permettre aux chercheurs d’emploi de mettre leur CV qui seront ensuite retransmis à l’ANPE. Côté exposants, Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l’APS, précise : "cette année, tous ceux qui étaient là en 2006 ont répondu présents sauf… l’Anaé".

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *