La Confédération des acteurs du tourisme dénonce une hausse des commissions sur les chèques vacances

Institutions
Roland Héguy, président de la Confédération des acteurs du tourisme.

La Confédération des acteurs du tourisme (Cat) dénonce un décret pris sans concertation avec les professionnels concernés qui vise à porter le taux de commission de l’Agence Nationale des Chèques-Vacances (ANCV) sur les prestataires de tourisme et de loisirs, lors du remboursement des chèques-vacances de 1% à 2,5% à partir du 1er janvier 2019.

Une augmentation de 150%

Cette augmentation de 150%, est « prise sans concertation avec les professionnels du tourisme » critique la Cat. Elle va concerner 200 000 prestataires de tourisme et de loisirs ayant passé une convention avec l’ANCV. « Sans apporter aucun apport additionnel de clientèle, cette décision risque de réduire très fortement le nombre de prestataires acceptant le chèque-vacances, de rendre plus difficile son acceptation par les entreprises et de pénaliser in fine les bénéficiaires des chèques vacances. » La Cat avait écrit à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, au printemps afin de rappeler « l’opposition totale de ses membres à cette proposition de l’ANCV qui présente, dans son rapport annuel de 2017, le principe de 1% de commission à l’émission et 1% de commission à l’utilisation comme un cercle vertueux. Tout projet d’augmentation de la commission ne devrait, en aucun cas, être imposé aux seuls prestataires du tourisme mais réparti à parité entre les prestataires de tourisme et les clients entreprises de l’ANCV ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. super
    -entre 12 et 16% de commission pour les sites de réservations de locations de vacances
    -2 à 4 % sur les paiements en carte bancaire
    -la taxe de séjour (normal)
    -et maintenant 2,5% sur les chèque vacances
    en gros 20% qui partent en commissions diverses
    j’espère que l’on pourra faire une action

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *