Le Snav se fait connaître auprès du grand public

Institutions

Un flyer pour expliquer la valeur ajoutée des agences.
Un dépliant édité pour le Salon mondial du tourisme.
Une campagne de pub prévue en radio au mois d’avril.
A l’occasion du Salon mondial du tourisme, le Snav a testé un nouveau flyer qui sera adressé à toutes les agences adhérentes. L’objectif est maintenant connu : que le label Snav soit une référence pour le consommateur comme peut l’être la Fnaim pour les agences immobilières. Le tout s’inscrit dans une communication globale : une toute nouvelle vitrophanie « Conseil, accueil, professionnalisme » a été en effet récemment envoyée aux adhérents. De plus, à l’occasion du salon, le Snav a publié un dépliant pour expliquer la valeur ajoutée des agences. Le consommateur a ainsi pu lire que « lorsqu’il achète un voyage sur Internet », il a « tout intérêt à vérifier qu’il s’agit du site d’une agence de voyages et qu’elle est adhérente au Snav ». On lui rappelle, bien sûr, que « passer par une agence de voyages ne coûte pas plus cher que de monter soi-même son voyage ». Dans le même esprit : « à J-5 du départ, on peut céder son voyage à un ami s’il a été acheté en agences, on ne peut pas le faire s’il a été réservé directement auprès de la compagnie ou de l’hôtel ». Au SMT, le syndicat recevait aussi les particuliers. « Beaucoup de demandes ont porté sur les vols secs ou encore sur les agences qui, en cas de litige, rejettent la difficulté sur les transporteurs. » Autres sujets de mécontentement : la différence qui existe entre les prix affichés et le montant que l’on écrit effectivement sur le chèque. Dans la même logique, le Snav va lancer avec l’appui financier d’Air France une campagne de communication à la radio, où il ne sera pas question de commission zéro, mais bien de la valeur ajoutée des agences. Sur la communication autour du nouveau modèle économique, toutes les agences ont dû recevoir un flyer à remettre à leurs clients. Jeudi, à l’occasion du dernier atelier du Snav Ile-de-France, l’argumentaire retenu était controversé : « Quelle différence voyez-vous avant et après avril 2005 ? Aucune : le conseil reste le cœur de notre métier ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *