Le tourisme pèse de plus en plus lourd dans l’économie française

Institutions

A moins de deux mois des vacances d’été, un rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme confirme l’importance du secteur du voyage et du tourisme dans notre économie, un secteur générateur d’emploi et qui favorise la croissance économique. 

Cette place dans l’économie française, souligne le rapport, « ne va cesser de grandir dans les 10 années à venir, portée notamment par la hausse dans les dépenses des visiteurs et l’engagement dans la création d’emploi sur le long terme ; deux éléments qui témoignent de la collaboration entre les secteurs publics et privés en France qui œuvrent ensemble pour créer un modèle de reprise ».

 La fréquentation touristique

Avec près de 90 millions de touristes attendus en France en 2018, souligne le rapport du Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme, la France demeure la première destination touristique mondiale, et son économie du tourisme occupe le huitième rang mondial. Une fréquentation croissante puisqu’il est prévu que la France accueille plus de 118 millions de touristes en 2028e. Le rapport révèle en effet que le léger recul constaté en 2016 suite aux attentats ne s’est pas confirmé. La fréquentation touristique est donc repartie à la hausse pour retrouver en 2018 son niveau de 2015.

D’ici 10 ans le tourisme représentera 11.2% de l’emploi total

En 2017, 10% des emplois salaries sont lies au secteur du voyage et du tourisme (soit 2,8 millions d’emplois). Un poids dans l’emploi total qui ne cessera de progresser, puisque le rapport prévoit que d’ici 10 ans le tourisme représentera 11.2% de l’emploi total (soit plus de 3,3 millions d’emplois)

Des touristes qui dépensent plus

Les touristes en France ont dépensé 44.3 milliards d’euros en 2017. C’est une augmentation de 50% de plus que la moyenne mondiale (+6.4% par rapport à 2016 quand la croissance moyenne est de 4.3%). En 2028, les dépenses des touristes en France devraient représenter 64,8 milliards d’euros. Au total, sur l’année 2017, le secteur a contribué à l’économie française à hauteur de 204,3 milliards d’euros. Cela signifie que 8,9 % du PIB de la France dépend d’une manière ou d’une autre du secteur du voyage et du tourisme. En 2028, ce poids va continuer à croitre pour atteindre près de 10% du PIB (9,4%).

 

En 2017, le tourisme représente 6,9% du capital investissement total, soit 35,5 milliards d’euros. Ce poids devrait croitre de 2,8% par an au cours de ces dix prochaines années, pour atteindre en 2028 47,9 milliards d’euros (soit près de 8% du capital investissement en France).

A l’échelle mondiale

L’année 2017 a été l’une des années de plus forte croissance du PIB depuis une décennie.

  • 1 emploi sur 10 sur la planète est désormais lié au secteur du voyage et du tourisme (10% du PIB mondial)
  • 20 % des emplois créés dans le monde l’ont été dans le secteur du voyage et du tourisme ces 10 dernières années (soit 313 millions d’emplois dans le monde).
  • Près de 100 millions de nouveaux emplois pourraient être créés dans le secteur dans les dix ans à venir moyennant un soutien approprié apporté par les États

Qu’est-ce-que le Conseil Mondial du Voyage et du Tourisme : 

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) est l’autorité mondiale de référence en matière de contributions économiques et sociales du voyage et du tourisme. Il plaide pour une croissance durable pour le secteur et collabore avec les gouvernements et les institutions internationales dans le but de créer des emplois, d’encourager les exportations et de favoriser la prospérité. Chaque année, le WTTC s’associe à Oxford Economics pour publier un important Rapport d’impact économique qui étudie les avantages socioéconomiques liés au secteur du voyage et du tourisme à l’échelle des pays, des régions et du monde. Cette année, le rapport présente des chiffres portant sur 25 regroupements régionaux et 185 pays.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Ces chiffres sont très favorable à l’économie touristique Française mais, comme la plupart des acteurs du tourisme Français, j’aimerais qu’ils se confirment pour les temps à venir. Les nombreux mouvements de grèves d’Air France et SNCF n’impacteront-ils pas ces données ?

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.