Les PME-PMI vont avoir accès au chèque vacances

Institutions

Vote dans le projet de budget 2005.
Intérêt pour les agences de voyages.
L’élargissement du bénéfice des chèques vacances aux entreprises de moins de 50 salariés a récemment été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale dans le projet de budget 2005. Cette disposition concerne quelque 5,5 millions de salariés des PME-PMI. Le ministre délégué au Tourisme, qui avait fait du tourisme social une de ses priorités, s’est d’ailleurs déclaré satisfait de la progression de la diffusion du chèque vacances. « C’est une mesure que nous attendions depuis longtemps, d’autant que les PME-PMI constituent un formidable potentiel », déclare pour sa part une porte-parole de l’ANCV (Agence nationale pour les chèques vacances). Il faut dire que, déjà en 2000, l’utilisation du chèque vacances devait voir son utilisation étendue aux PME-PMI. Cette mesure va-t-elle inciter les salariés à se rendre dans une agence de voyages pour financer leurs déplacements. Rien n’est moins sûr. Environ 40 % des points de vente acceptent ce moyen de paiement. Les chiffres sont sans doute un peu supérieurs aujourd’hui en raison de l’accord signé entre le Snav et l’ANCV l’hiver dernier. Les freins restent toujours les mêmes pour les agences : une lourdeur administrative doublée d’une commission de 1 % à reverser à l’ANCV. Avec l’extension des chèques vacances aux entreprises de moins de 50 salariés, le précieux coupon pourrait toutefois trouver un nouveau souffle au sein du réseau de distribution. L’an passé, au travers de plus de 20 000 entreprises ou comités d’entreprises, ce sont plus de 6,3 millions de personnes qui ont bénéficié de chèques vacances. Un chiffre qui devrait rapidement augmenter.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *