Les programmes tourisme d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Institutions

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont donc les deux candidats qui figureront au second tour de l’élection présidentielle le 7 mai prochain. Petit rappel sur leur programme respectif en matière de tourisme. Celui-ci avait été exposé via leur-parole, Anaud Leroy et David Rachline, lors des Primaires du tourisme organisés par l’IFT le 2 mars dernier.

 

 

1) Quelle forme de gouvernance ministérielle pour le secteur du Tourisme ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Nommer un responsable gouvernemental en charge du dossier tourisme, chargé d’assurer le pilotage et la mise en oeuvre de la stratégie nationale en concertation avec les territoires.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Revenir à un Etat stratège.
  • Donner un pouvoir plus important aux communes dans le domaine du tourisme.

 

 

2) Comment améliorer l’attractivité de la France ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Rendre l’offre touristique française à l’étranger plus lisible et plus visible sur l’ensemble des canaux de distribution avec une réelle stratégie digitale coordonnée entre les différents acteurs.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Inscrire dans la constitution la défense et la promotion du patrimoine historique et culturel de la France sur lequel est adossé une grande partie du tourisme en France.
  • Retrouver une monnaie adaptée à notre économie en faveur de nos exportations, dont le secteur du tourisme sera le premier bénéficiaire.
  • Valoriser le potentiel touristique de l’Outre-mer.

 

3) Comment traiter la problématique de la sécurité pour les touristes étrangers ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Embaucher des policiers.
  • Lancer une campagne de sécurisation, animée par des personnes en service civique dans les lieux touristiques et coordonnée avec les collectivités locales et les gestionnaires d’aéroports et la SNCF.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Mener un véritable combat contre les attentats islamistes et le déficit sécuritaire qui marque les esprits.

 

4) Comment développer l’emploi dans le tourisme ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Procéder à une baisse des charges salariales avec la transformation du CICE.
  • Soutenir la formation avec 15 milliards d’euros.
  • Assouplir la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbains) pour construire des résidences pour les saisonniers.
  • Améliorer le statut des travailleurs saisonniers en créant un système de micro-franchises solidaires.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Développer une offre de formation.
  • Renforcer l’attractivité de celle existante, et ce dès le collège, avec la fin du collège unique et le développement massif de l’alternance.
  • Pour ce qui est de l’emploi au sens strict, mettre en place la priorité nationale et supprimer la directive détachement.

 

 

5) Comment faire face à l’ubérisation de l’économie touristique ?

 

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • En termes de fiscalité, mettre les opérateurs sur un pied d’égalité.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Créer un secrétariat d’Etat dédié aux mutations économiques pour les anticiper.
  • Les accompagner et non les subir en termes de concurrence déloyale.
  • Faire que les « innovants » et les « traditionnels » jouent avec la même règle du jeu.

 

 

6) Simplification et fiscalité: quelles mesures prendre pour faciliter le travail des professionnels du tourisme ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Créer un « droit à l’erreur » pour les entrepreneurs, voire certains salariés, dans les relations avec l’administration.
  • Concernant la problématique des normes relatives aux transmissions, mettre en place un moratoire pendant 5 ans sur certaines normes bloquantes lors de la reprise d’établissements touristiques.
  • En termes de fiscalité, baisser les charges sociales dans le cadre de la transformation du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) et donner de la visibilité.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Créer un guichet unique pour les TPE/PME comme point d’entrée pour toutes leurs questions sociales, fiscales, administratives.
  • Pour la simplification, supprimer le prélèvement à la source.
  • Procéder à une autre construction européenne avec l’objectif de libérer les entreprises de normes inutiles.
  • Décentraliser la politique touristique au niveau des maires dans une grande partie de sa réglementation afin de prendre en compte les spécificités des territoires.

 

 

7) Comment aider les Français qui ne partent pas en vacances ?

Arnaud Leroy pour Emmanuel Macron

  • Renforcer l’accès aux chèques vacances, notamment pour les salariés des PME et de la fonction publique, en les ouvrant à la concurrence.
  • Créer des chèques vacances européens.
  • Lancer un Pass culture à 500 euros, avec une possibilité notamment de voyager, ouvert à partir de 18 ans.

 

David Rachline pour Marine le Pen

  • Aider les classes populaires par l’instauration de la priorité nationale.
  • la revalorisation du minimum vieillesse.
  • l’instauration d’une prime à destination des bas revenus, la baisse des tarifs réglementés.
  • la diminution de 10% des 3 premières tranches de l’impôt sur le revenu, et le soutien aux centres de vacances.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Pour éviter que l’Espagne et la Croatie nous prennent trop de parts de marché du naturisme, phénomène de société en constante expansion, il faut se moderniser et faire comme ces pays : autoriser sur toutes les plages le vrai naturisme, non sexuel, sauf sur quelques emplacements réservés aux derniers Polonais que la vue du corps humain choque. Allez voir, par exemple, la plage de Barcelone ! le droit au bronzage intégral ça se passe très bien !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *