Pour Richard Vainopoulos, « le Snav doit faire ses preuves »

Institutions

À l’occasion de l’assemblée générale du réseau Tourcom qui s’est tenue à Paris vendredi 3 juin, son président Richard Vainopoulos est revenu sur le nouveau modèle économique ainsi que sur ses conséquences pratiques pour les agences et réseaux volontaires. « Pour la billetterie, les choses sont très claires. Il faut vendre en prenant des frais et vendre des compagnies qui nous intéressent financièrement à leur réussite », a-t-il affirmé. Dans ce contexte de mutation, Richard Vainopoulos a également appelé de ses vœux une réforme rapide et radicale du syndicat. « Le Snav doit faire ses preuves car la profession n’acceptera plus que ses espoirs soient déçus. J’ai bon espoir que Georges Colson soit l’homme de la situation. Et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le soutenir dans ses efforts », a-t-il déclaré. « Le mieux que l’on puisse souhaiter, c’est que le Snav ressemble au plus vite au Medef d’aujourd’hui. Quelle que soit notre conception du patronat et du rôle de l’entreprise dans la société, ce qui est en train de se passer dans cette organisation syndicale est un bel exemple de renouveau. Le dispositif mis en place pour l’élection du nouveau président notamment est exemplaire. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *