Réforme du Snav : le oui l’emporte

Institutions

L’AG extraordinaire adopte la réforme des statuts avec une majorité confortable.
Les administrateurs pourront se représenter après un troisième mandat.
Une commission ad hoc va être créée pour travailler sur la réforme du Snav.
Rares sont ceux qui auraient risqué une pièce sur la victoire du oui lors de l’assemblée générale du Snav qui s’est tenue mardi après-midi à Paris. Et pourtant l’assemblée générale extraordinaire a bien ratifié la décision prise par le conseil national le 13 octobre dernier. Le lobbying des réseaux comme Afat Voyages, Tourcom ou encore le Cediv n’aura pas eu l’effet escompté. Les administrateurs qui n’étaient plus statutairement (parce que déjà élus deux fois) en mesure de se représenter aux prochaines élections pourront donc le faire. Le trésorier et le vice-président du Snav deviennent membres du bureau exécutif et, enfin, un conseil de discipline va être mis en place. Pour César Balderacchi, président du Snav, « il s’agit là d’une évolution qui va dans le bon sens et le respect ». Il ajoute même que « le oui aurait dû l’emporter à 100 % ». Il cite en exemple des présidents de région comme Olivier de Boüard, président du Snav Ouest, et Lucette Lerault, présidente du Snav Rhône-Alpes, qui n’auraient pas pu continuer leur travail si le non l’avait emporté. Dans les chambres régionales, à l’exception sans doute de l’Ile-de-France, il semble bien en effet que les candidats ne se bousculent pas. César Balderacchi a précisé que ce scrutin ne le concernait pas et qu’il passerait bien la main en 2005. Si, dans la salle, certains regrettaient de devoir répondre par oui ou par non à trois questions indissociables les unes des autres, il faut bien se rendre à l’évidence : la réforme des statuts est bien adoptée. Néanmoins rappelons que le 9 décembre prochain, un bureau exécutif élargi doit créer une commission ad hoc dont la mission sera de repenser le fonctionnement du Snav. On peut rappeler que la décision de créer cette commission avait été prise avant la tenue de cette assemblée extraordinaire. Peut-être se dirigera-t-on alors comme certains le souhaitent vers un système où toutes les familles seraient alors autant de syndicats différents avec une fédération au-dessus ?
Le « oui » avec une majorité confortable
Première surprise pour certains des élus, une participation « record » pour une élection du Snav. Sur 1 395 inscrits, 528 adhérents ont participé au scrutin, soit une participation de 37,84 %. Ce qui semble bien démontrer que les agences de voyages portent toujours intérêt à la vie de leur syndicat. Autre constat : dans une profession plutôt prompte aux plébiscites, le scrutin a été plutôt serré même si le « oui » l’a emporté avec 60 voix d’avance sur le « non ». Dans le détail, sur les 528 suffrages exprimés, le « oui » a obtenu 278 voix (52,65 %) et le « non » (41,28 %), 32 voix pour les « nuls ». Enfin, 481 personnes ont voté par correspondance et 47 personnes se sont déplacées.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *