« La réponse à votre question » : peut-on avoir un autre travail pendant son chômage partiel ?

Institutions
Travailler pendant son chômage partiel est possible. À quelques conditions. ©Adobe Stock

Un lecteur du Quotidien du Tourisme s’interroge sur la possibilité de chercher (et de trouver !) un autre travail pendant son chômage partiel. Pourra-t-il cumuler le salaire de ce nouvel emploi et son indemnisation liée au chômage partiel ? Éléments de réponse.

Question posée le 26 mars 2020 à 12h13 : « Bonjour, puis-je chercher un autre travail pendant le chômage partiel ? Si oui, vais-je continuer à toucher mon nouveau salaire et mon chômage partiel ? Merci d’avance pour votre réponse. Bonne journée. » Voici ce que le Quotidien du Tourisme peut vous répondre.

Qu’est-ce que le chômage partiel ?

Comme nous vous l’expliquions il y a quelques jours, le chômage partiel (ou chômage technique) permet à un employeur de suspendre le contrat de travail d’un salarié aux motifs suivants : conjoncture économique, difficultés d’approvisionnement en matières premières ou en énergie, sinistre ou intempéries de caractère exceptionnel, transformation, restructuration ou modernisation de l’entreprise, tout autre circonstance de caractère exceptionnel. Une activité partielle peut donc être maintenue dans l’entreprise et les emplois sont préservés. Tous les secteurs touchés par la crise liée au coronavirus peuvent y recourir.

Peut-on cumuler le chômage partiel avec une autre activité ?

L’employeur verse à son salarié 70% de sa rémunération brute, soit 84% de son salaire net. L’État prend en charge à 100% le versement de cette rémunération jusqu’à 4,5 Smic.

Par ailleurs, le dispositif de chômage partiel permet de suspendre un contrat de travail, pas de le rompre ou de le modifier. Par conséquent, le salarié est toujours lié à son employeur.  Il est possible de travailler pour une autre entreprise durant ses heures chômées, à condition de respecter certains critères.

Cet autre emploi doit se conformer au principe de loyauté vis-à-vis de son employeur. Il faut donc l’informer de cette autre activité. Par ailleurs, le salarié doit vérifier les clauses de son contrat : une clause de non-concurrence empêche par exemple de travailler pour un concurrent. Relire attentivement son contrat de travail est incontournable avant d’entamer des recherches d’un autre emploi.

Si les conditions précédentes sont remplies, le salarié peut donc cumuler la rémunération liée à son chômage partiel et la rémunération tirée de l’activité à temps partiel, réalisée sur les heures chômées de son premier emploi.

=> À lire aussi : « La réponse à votre question » : une entreprise a-t-elle le droit de mettre un salarié au chômage partiel et lui demander d’être en télétravail ?

Publié par Manon Gayet
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (5)

  1. bonjour je voudrais savoir si pendant le temps du chômage partiel je peux travailler dans un autre domaine que le mien.
    Je m’explique : je suis coiffeuse en lot et garonne mes collègues de travaille on vue que l’on pouvait travaille dans l’agroalimentaire ou l’agriculture dans ce confinement.
    question suivante peux t on travaille 35 heures ?
    merci pour les renseignement.

    1. Bonjour,

      L’article répond déjà à vos questions :

      1) « le dispositif de chômage partiel permet de suspendre un contrat de travail, pas de le rompre ou de le modifier. Par conséquent, le salarié est toujours lié à son employeur. Il est possible de travailler pour une autre entreprise durant ses heures chômées, à condition de respecter certains critères. » -> vous pouvez travailler autre part pendant vos heures chômées. Si vous êtes au chômage partiel à 50% par exemple, vous ne pouvez donc pas travailler 35 heures ailleurs.

      2) « Cet autre emploi doit se conformer au principe de loyauté vis-à-vis de son employeur. Il faut donc l’informer de cette autre activité. Par ailleurs, le salarié doit vérifier les clauses de son contrat : une clause de non-concurrence empêche par exemple de travailler pour un concurrent. Relire attentivement son contrat de travail est incontournable avant d’entamer des recherches d’un autre emploi. » -> vous devez vous assurer de POUVOIR exercer une autre activité en vérifiant les clauses de votre contrat.

      3) Vous n’êtes pas du tourisme, nous vous invitons à vérifier les dispositions prises par exemple par des accords de branche dans le monde de l’esthétique / de la coiffure.

      Cordialement,
      L’équipe du Quotidien du Tourisme

  2. Je ne comprends pas cela veut dire que le salarié va percevoir les 84% de chômage partiel …..plus un salaire à temps plein chez un autre employeur ? ??
    Mais comment cela est ce possible dans cette période de crise ….. Par exemple un restaurateur a interdiction d’ouvrir donc il doit reverser les 84 % à son salarié …. normal…. mais le salarié touche un salaire à temps plein .chez un autre employeur alors qu il y a plein de chômeurs en fin de droits qui attendent du travail ………. Donc les salariés du secteur restauration vont s’ enrichir sur le compte du coronavirus (l’état) et des patrons restaurateurs qui eux ne peuvent pas travailler !!!!!! Tant mieux pour le salarié mais cela mérite réflexion

  3. Bonjour, je suis chef de rang en restauration, j’ai un contrat 39 h. Je suis de ce fait au chomage partiel.
    On me propose un poste de chauffeur livreur, puis je y travailler 35 h ou je ne dois pas dépasser le totzl de 60 h (des deux enmplois cumulés)

    merci

    AL

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *