Séjours scolaires : Bleu Soleil veut faire respecter la loi du 13 juillet 1992

Institutions

Pierre Martres, gérant de Bleu Soleil (Menerbes, Vaucluse) essaie de mettre au pas une association qui organise des séjours "classe de neige" alors qu’elle ne possèderait pas les autorisations administratives nécessaires.Le responsable a envoyé un courrier au procureur de la République pour que ces associations cessent d’organiser des séjours. La Provence, dans son édition du 12 janvier 2007, a ainsi accordé une bonne place à l’affaire qui l’oppose à l’association intercommunale de l’enseignement public (Aidep). Cité dans l’article, Michel Ticchi, président de l’association espère que cette "affaire soit jugée". Il "a pris un avocat et compte porter l’affaire devant les tribunaux pour faire valoir le préjudice moral qu’il a subi". Pierre Martres tient à préciser que "la préfecture du Vaucluse est au courant du dossier – ainsi que l’inspection académique – depuis plusieurs mois". Du coup, "la responsabilité de l’Etat se trouve engagée". Mais, "que se passera t-il en cas de problème grave ?"

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *