Selectour Afat confirme : nous avons déposé notre offre de reprise de Fram à Bercy !

Institutions

Dominique Beljanski, présidente du réseau, l'a dit lundi soir à Kos (Grèce) au cours d'un point presse pendant les forces de vente loisirs de Selectour Afat. L'offre conjointe entre le Chinois HNA et le réseau français a été déposée au Ciri ce lundi 12 octobre.Désormais la balle est dans le camp des actionnaires de Fram. Selectour Afat et le groupe HNA ont déposé leur offre de reprise du TO auprès du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri), à Bercy.  Il n'y a pas de calendrier fixé, explique Dominique Beljanski, la présidente du réseau. Mais "nous attendons la réponse des actionnaires de Fram pour la fin de la semaine" indique-t-elle. Lesdits actionnaires, on le sait, sont Georges Colson et Marie-Christine Chaubet ainsi que d'autres membres de leur famille et le groupe Air France.  La proposition de reprise de HNA/ Selectour Afat repose en effet sur le principe juridique "in bonis". A la différence du groupe Karavel qui envisagerait la sienne dans le cadre d'une liquidation judiciaire.
 
Un réseau propriétaire d'un TO?
Il s'agit d'une reprise de l'activité de l'entreprise Voyages Fram. "Les Fram Agences entrent dans le périmètre, mais pas les Ambassades Fram", précise Cécile Eglessies, administratrice de Selectour Afat.  Dans le montage prévu,  le groupe chinois HNA (Hainan Airlines, Aigle Azur, HNA Hospitality Group…) est majoritaire. Le réseau d'agences de voyages serait, lui, partie prenante à hauteur de 10%.
 
"Si notre offre est acceptée, nous serons actionnaires minoritaires de Fram, confirme Dominique Beljanski. Mais nous ne serons pas dans l'opérationnel,  Selectour Afat n'a pas vocation à piloter Fram, ce sera quelqu'un d'extérieur." Quant aux ventes, "nous n'allons pas absorber complètement la production Fram".
 
Selon les administrateurs du réseau, un tour-opérateur comme Fram doit être préservé sur le marché français.  "Et ce, pour l'ensemble de la distribution" souligne Bernard Garcia qui regarde les systèmes allemand et britannique chercher à s'imposer en France.
 
Audit intéressant mais PSE en vue
Selectour Afat/ HNA a fait procéder à un audit double sur "les comptes de Fram arrêtés au 30 juin" précise la présidente du réseau. Chacun des deux partenaires avait en effet son propre cabinet d'audit. Au bout de deux mois, leurs conclusions ont été mises en commun afin de pouvoir élaborer rapidement une proposition. Au vu des difficultés du TO et des échéances de paiement des fournisseurs, "nous avons dû procéder en un temps réduit par rapport aux six mois généralement utilisés", souligne Dominique Beljanski.
 
"Le redressement de l'entreprise est réalisable" affirme la présidente du réseau qui s'appuie sur les conclusions de l'audit. Tout en reconnaissant qu'il y aura des restructurations à faire, ce qui signifie un plan social. "On ne peut pas laisser en l'état ce qui ne va pas bien (chez Fram)", déplore-t-elle. "Il faudra s'attaquer en priorité aux points fragiles", déclare-t-elle sans autre précision.
 
Un poids lourd en agences
Troisième tour-opérateur français, en termes de voyages à forfait et de notoriété spontanée, comme le rappelait le matin même sa directrice des ventes, France-Line Michon, durant les Forces de ventes loisirs du réseau, Fram réalise "14,5% de son CA" avec Selectour Afat qui représente aussi "12% de son total de clients".
 
Les agents de voyages interrogés sur ces forces de ventes loisirs maintiennent leur confiance dans Fram. "Les clients habitués du TO savent que la marque est à vendre mais ils ont réservé leurs séjours comme d'habitude" explique cette agente de l'Aveyron. "Nous n'avons aucune raison de douter de Fram, ça ne peut pas disparaître comme Donatello. Et puis il y a Selectour Afat en appui" avançait Christelle, agente en Vendée, avant même de savoir que son réseau avait déposé une offre ferme. Quand on vous dit (Cf. QDT.com/ Le Mag du 23 septembre) que la cote d'amour de Fram est intacte…

Myriam Abergel (à Kos)

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *