Souvenirs de 2015 : émotions avec Fram et Selectour Afat à Kos/ Bodrum

Institutions

PHOTOS : Au Framissima Gaia, les équipes Fram avaient tout donné aux agents de voyages présents. Entre Grèce et Turquie, les participants ont associé solidarité et découverte de deux destinations. Ils étaient environ 200 mi-octobre 2015 aux 11e Forces de vente loisirs du réseau.
 Chargée en émotions, cette édition des Forces de vente loisirs de Selectour Afat ! Du 11 au 15 octobre, elle s’est déroulée (encore une fois) avec Fram, dans le Framissima Gaïa de l’île de Kos. Avec pour toile de fond une triple actualité. Sur le plan professionnel : l’avenir en suspend du tour-opérateur. Sur le plan humain : la crise des migrants sur les côtes grecques et turques. Sur le plan géopolitique : la guerre en Syrie et un attentat dans la capitale turque.
 
L'île grecque de Kos.
Tout l'été, TV et journaux ont parlé des migrants réfugiés en nombre sur les îles de la mer Egée. D’où l'initiative de Valérie, une agente de voyages du réseau : apporter de l’aide matérielle en optimisant la franchise bagages offerte par Air Méditerranée. Sur l'intranet de Selectour Afat et au-delà, la solidarité s'était organisée. Pour preuve, le nombre de cartons avec la mention "Hygiene products" ou "clothes and toys" au côté des bagages individuels.

"Cela me permet d'apporter une aide concrète" témoignait cette agente d'Ile-de-France qui explique avoir été comme beaucoup heurtée par la photo du cadavre du petit Aylan échoué sur la plage. "Sans ce geste, je crois que cela m'aurait fait bizarre de venir ici" ajoutait cette autre de Rhône-Alpes. A l'arrivée à Kos,  la Croix rouge locale secondée par le réceptif Python Tours a pris le relais. Le lendemain, les remerciements du maire et de la directrice de la Croix rouge en ont ému plus d'un.
 
Les équipes Fram.
Durant les 5 jours de ces Forces de vente au Framissima Gaïa, les agents de voyages ont été accueillis, entourés, choyés par les commerciaux et animateurs de Fram. Toujours sur le pont –même après les soirées discothèque prolongées– avec le sourire, le mot gentil, les équipes sur place montraient la force de ce TO proche de ses partenaires (et clients).

En apothéose, il y eut la dernière soirée : démonstration de danses grecques, musiciens, buffet généreux, feu d'artifice et dance-floor jusqu'à plus de 3 heures du matin. Quelle ambiance ! Par la suite, les étapes du dépôt de bilan et de la reprise de Fram ont pu donner un éclairage particulier à ce voyage. L'impression pour beaucoup d'avoir participé à un moment exceptionnel, d’avoir partagé une énorme émotion avec ceux qui bientôt ne seraient plus ensemble.
 
La côte sud de la Turquie.
Autre sentiment éprouvé lors de ce voyage: la fierté de bien faire son travail. La veille du départ, une bombe avait explosé à Ankara. Partagés entre inquiétudes et curiosité, les agents de voyages français ont découvert Bodrum, le temps d'une journée découverte avec Pacha Tours. Ils ont vu la Riviera turque et peuvent en témoigner.

"J'avais pas mal d'appréhensions à l’idée de voyager à contre-courant des migrants", résume Sophie de la région Ouest. La traversée se fera sans croiser d’embarcation. Sur le port, quelques jeunes filles et des vieillards accostent les passants, passeport en main, pour obtenir un peu d'argent. Image hélas quasi banale de mendicité. A quelques kilomètres, la qualité du Club Isil (structures, cuisine, service) a offert aux professionnels français une jolie parenthèse loisirs.

Beaucoup ont dit vouloir proposer à nouveau la destination. Rassurés, contents voire fiers d’être allés voir par eux-mêmes, mais sans illusion sur la réaction de leurs clients. Quelques semaines plus tard d’ailleurs, le congrès Selectour Afat à Istanbul enregistrait de nombreuses défections…
 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *