Surcharge GDS : Les Entreprises du Voyage et le Seto interpellent la Commission Européenne

Institutions

Dans une lettre ouverte adressée à la Commission Européenne, les professionnels européens du voyage, dont les Entreprises du Voyage et le Seto, s’inquiètent des conséquences du choix de compagnies aériennes d’appliquer une surcharge GDS.

Pour les signataires de cette lettre adressée à la commissaire européen aux Transports, Violeta Bulc, la surcharge DCC, appliquée par certaines compagnies aériennes aux agences de voyages et tour-opérateurs pour toutes réservations effectuées via un GDS, se trouvant répercutée au niveau du client, pénalise les réservations possibles via ce canal et réduit la transparence du marché pour les consommateurs. « Ces pratiques n’ont rencontré aucune réponse de la Commission européenne à ce jour et, comme prévu, a encouragé d’autres grands transporteurs à suivre l’exemple du groupe Lufthansa« .  Ils insistent : « La Commission européenne doit agir maintenant, elle a les outils pour défendre la transparence et la neutralité ». Le tout, par ailleurs, s’inscrit dans le cadre d’une concentration « préoccupante » des compagnies aériennes.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *