Une commission pour la réforme du Snav

Institutions

Un bureau exécutif élargi montera une commission « ad hoc ».
Les syndicats régionaux participeront à sa création.
Les adhérents appelés à faire part de leurs réflexions.
Dans « le prolongement de la décision adoptée lors du dernier conseil national », le bureau exécutif du Snav, réuni le jeudi 18 novembre, a choisi d’élargir sa prochaine réunion, le jeudi 9 décembre, aux représentants des chambres syndicales régionales. A l’ordre du jour, la mise en place d’une commission « ad hoc » qui « devra réfléchir et faire des propositions quant à l’évolution de la représentation institutionnelle de la profession que représente le syndicat ». Pour le Snav, « il ne s’agit là que du début d’une procédure ». On souligne que le rôle de cette commission sera de « travailler en profondeur sur le dossier de la réforme ». Le bureau exécutif a mis l’accent sur « le nécessaire sens de responsabilité et de défense de l’intérêt général qui devra présider à ce travail de réflexion de première importance pour l’avenir de la profession ». Et d’ajouter : « Le travail de cette commission ad hoc sera également nourri par l’apport de toute proposition d’adhérent. » Au syndicat, on rappelle aussi que le lancement de cette commission est indépendant de la décision de l’assemblée générale extraordinaire. Réunie le 30 novembre prochain, elle doit entériner ou non les réformes décidées par le dernier conseil national : permettre la participation statutaire du vice-président et du trésorier du Snav au bureau exécutif, créer un conseil de discipline et de déontologie et, surtout, autoriser les administrateurs à ne pas être limités par un nombre déterminé de mandat. A Fès, le week-end dernier, Jean-Pierre Mas, président d’Afat Voyages, lors de sa convention, a rappelé qu’il était pour une réforme en profondeur des statuts. « Remettons les compteurs à zéro… » On sait qu’il milite pour que la réforme intervienne avant l’élection du président. Ceux qui ont voté pour la réforme des statuts estiment plus prosaïquement que le syndicat ne peut se passer d’hommes d’expérience et rappellent que tous les adhérents peuvent présenter leurs candidatures au moment des élections.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *