Voeux de l’APST et du Snav : la grande maison du tourisme s’étoffe !

Institutions

Lors du cocktail de Noël des partenaires de l'APST et du Snav, qui a eu lieu mardi soir sur un bateau des Vedettes de Paris, Raoul Nabet, président de l'APST, a regretté l'absence du Seto qui organisait son forum au même moment à Lyon. "Nous avions fixé la date il y a longtemps" a t-il dit, du coup, "il n'a jamais été question d'annuler le Noël des partenaires".Lors de son allocution, il a également rappelé les rumeurs qui prédisaient la fin de l'APST. "Heureusement, il y a la réalité" a t-il dit. "L'année se termine bien, tous les sinistres ont été pris en charge". L'association fonctionne d'ailleurs "tellement bien" que de "très nombreux dossiers nous arrivent en ce moment" suite au retrait de "nombreux banquiers de la garantie illimitée". Il prédit même qu'au lieu "d'avoir 70% du marché, nous en aurons probablement 85% dans peu de temps". Les 15% restant seront pour les assurances. Raoul Nabet est optimiste pour 2016 : "nos prévisions sont bonnes puisque nous allons progresser en nombre d'adhérents". De plus, "notre réassureur est content, car il augmente le capital réassuré de 20%" rappelant que celui-ci "aura plus que doublé en l'espace de 7 ans". Le président de l'APST annonce aussi son intention d'acheter "encore un peu d'immobilier" dans l'immeuble de la rue Carnot à Paris. Il se félicite enfin de "la maison du tourisme" qui commence à s'étoffer. Il y a déjà le Snav qui "nous a rejoint il y a deux ans". Ainsi que la médiation du tourisme, Travel pro formation, la société créée par le Snav et l'APST. "Si tout va bien", conclut-il, "courant 2016, un autre acteur institutionnel du tourisme nous rejoindra", en l'occurrence le Réseau national des destinations départementales (RN2D), l'ex FNCDT.

Pour sa part, Jean-Pierre Mas, président du Snav, a préféré parler du "succès des Journées des entrepreneurs du voyage, organisées à quatre (le Snav, l'APST, Level.com et… le Seto), plutôt que de déplorer l'absence du Seto. Pour le reste il annonce avoir "de bonnes raisons d'envisager l'avenir avec optimisme". "Le Snav est là pour accompagner ceux qui ont envie de bouger" a t-il dit, autour de trois sujets d'avenir : "la compétitivité, les jeunes, et le développement des apporteurs d'affaires". "J'avais promis que le Snav se réformerait" at-il conclu, "Il va se réformer" et "le nouveau syndicat ainsi que la nouvelle organisation" seront dévoilés lors de l'assemblée générale du 27 avril 2016.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Je profite de ces bons voeux pour remercie toute l’equipe de l’APST qui fait un travail peu mis en avant et qui pourtant le meritent. Un certain nombre d’adherents attirés par de petites economies fiduciaires realisent finalement ce qui fait la qualité de l’APST dans un marché bien instable ces derniers mois compte tenu des elements que nous connaissons tous.
    Je me prmets une remarque toutefois, en tant qu adherent de longue date à l’APST, je trouve un peu saugrenue cette idée de ‘Maison du tourisme’ qui nous fait penser à cette ‘Maison de la France’ du temps de Mr Mantei. En quoi cette idée serait elle bonne et novatrice? Parlez plutot des actions menées en cette année 2015 et celles à mener pour 2016, continuité ? nouveauté ? Rien de tout cela n’est evoqué, c’est un peu léger tout de même ! Parlons TVA sur marge, concurrence deloyale,lobbying,…Mais oui j’oubliais ,Monsieur le président du SNAV nous annonce 3 sujets d’avenir « competitivité, jeunes,… » et … »developpement des apporteurs d’affaires ». pouvez vous s’il vous plait developper cette idée sur cette envie de developper les apporteurs d affaires Monsieur Mas ??
    Revenons sur terre, rassemblons nous, et souhaitons a tous ces pros du tourisme qu nous formons, une bien meilleure année 2016 dans la paix et l’espoir que les pros du voyage, et seulement ceux là, puissent être un jour bien representés sans distinction et sans petits mots sur les absents ! Champagne !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *