Le destination se prête-t-elle au tourisme d’affaires ?

Les 15 réponses aux questions qu'on vous pose

Oui, et c’est d’ailleurs ce qui a « sauvé » la destination chez pas mal de TO : séminaires, congrès et incentive contribuent à la repositionner sur du haut de gamme. A Sharm el-Sheikh, une salle de conférences de 2 000 places est en cours de construction. L’accroissement de l’offre golf, spa et luxe, ainsi qu’un large parc hôtelier contribuent à cet engouement des entreprises et des congrès internationaux pour la destination Egypte. Pour preuve, le ministère du Tourisme égyptien édite depuis six ans une brochure spéciale « MICE » (Meetings/Incentives/Conferences/Exhibitions). L’Egypte se positionne comme une destination phare en matière d’incentives et congrès sur le bassin méditerranéen, côté Moyen-Orient. Il faut dire que les attraits ne manquent pas : son riche passé historique, son patrimoine culturel millénaire, ses équipements hôteliers dotés de salles de conférences et de matériel technologique haut de gamme, ses hôtels de luxe, ses nombreux aéroports internationaux (dont ceux du Caire et de Sharm qui ont ouvert de nouveaux terminaux en 2005 ; plus récemment, la réouverture après rénovation de l’aéroport de Marsa Matrouh ; l’inauguration du nouvel aéroport d’El-Alamein, sur la côte nord) alliés aux loisirs et activités sportives (nautisme, plongée, golf…) nombreuses au bord de la mer Rouge ou de la Méditerranée… Autant d’atouts pour le « tourisme d’affaires » à mettre en avant et à développer pour le pays.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
À lire aussi
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *