« L’Ethiopie initiatique » par Frederick Despreaux, directeur marketing d’APG

Ma destination Coup de Coeur...
Sur les hauts plateaux éthiopiens vivent les géladas, une espèce de singes dits "au cœur rouge" herbivores.

Cet été, Le Quotidien du Tourisme vous propose de découvrir chaque jour une destination. Nous avons pour cela demandé à plusieurs personnalités du monde du tourisme leur choix personnel.  La rédaction s’est aussi prêtée au jeu. En quelques lignes, chacun évoque ce qui l’a touché ou lui a plu dans ce « coup de cœur ». Aujourd’hui, Frederick Despreaux, directeur marketing d’APG, nous emmène en Ethiopie, un pays « mystérieux, envoûtant et intelligent ».

 

« La première fois que je suis allé en Ethiopie, c’était il y a une dizaine d’années avec mon épouse et nos enfants, alors âgés de 8 et 10 ans. Ce voyage restera à tout jamais ancré dans ma mémoire.

Arrivés en Ethiopie, on traverse Addis Abeba, capitale la plus haute d’Afrique, perchée à 2500 mètres. Déjà on ressent tout de suite une grande humilité, une grande retenue devant cette lumière étincelante, ces couleurs vives, ces rues dans lesquelles la pauvreté et la misère n’ont d’égales que l’élégance et la beauté de ses habitants. On y mangera l’ingera, le plat local avec ses épices dont le berbéré qui vous donneront irrésistiblement la larme à l’œil, mais comme votre premier baiser, vous laissera un souvenir impérissable…

…de Lalibela et ses églises rupestres du XIIe siècle creusées et taillées dans la roche en bloc monolithique. Site impressionnant qui donne un témoignage exceptionnel sur ce que fut la civilisation médiévale de l’Ethiopie, et au sein duquel, encore aujourd’hui, les pèlerins viennent nombreux se recueillir;

…du lac Tana, source légendaire du Nil Bleu, situé à 1800 mètres d’altitude sur lequel les habitants naviguent dans des pirogues tressées de papyrus, l’un des berceaux de la spiritualité orthodoxe éthiopienne. Les églises et monastères que l’on y trouve sont richement décorés de peintures et de trésors parfaitement conservés;

…de Gondar ville étonnante fondée en 1636 dans laquelle on peut admirer plusieurs châteaux d’inspiration européenne: portugaise pour les méthodes de construction et italienne pour l’architecture;

…du Simien Lodge, le plus haut lodge africain situé à 3600m dans le parc national du même nom. Époustouflants et vertigineux, les hauts plateaux éthiopiens sont à couper le souffle. L’érosion massive a formé des canyons accidentés, des vallées somptueuses et des précipices de 1500 m de profondeur constituant un site naturel exceptionnel dans lequel vit une faune endémique dont les fameux géladas surnommés les babouins au cœur rouge, en raison de leur tache rouge sur la poitrine, grands singes à la crinière digne des lions de l’Atlas, et que l’on peut suivre dans leur migration pendant des heures.

De ce pays, grand deux fois comme la France, je retiendrai une grande sérénité, une histoire d’une extrême richesse, et de par son peuple une dignité, une beauté, un recueillement, et une grande spiritualité. L’Ethiopie est mystérieuse, envoûtante et intelligente. Elle se mérite, le voyage doit être préparé, le parcours est initiatique, et le retour est à jamais sans regret ni rédemption. »

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *