« L’Ouzbékistan magnifique » par Nicolas Barbéry, rédacteur en chef du Quotidien du Tourisme

Ma destination Coup de Coeur...

Cet été, Le Quotidien du Tourisme vous propose de découvrir chaque jour une destination. Nous avons pour cela demandé à plusieurs personnalités du monde du tourisme leur choix personnel.  La rédaction s’est aussi prêtée au jeu. En quelques lignes, chacun évoque ce qui l’a touché ou lui a plu dans ce « coup de cœur ». Aujourd’hui, Nicolas Barbéry, rédacteur en chef du QDT, décrit l’Ouzbékistan qu’il a découvert à l’automne dernier.

 

« Mon voyage préféré de ces 12 derniers mois ? Incontestablement, l’Ouzbékistan. Organisé par Pouchkine Tours, ce voyage qui s’est déroulé à l’automne 2018 m’a permis de découvrir ce pays magnifique encore peu fréquenté par les touristes internationaux. Dans l’imaginaire du voyageur français, l’Ouzbékistan c’est d’abord Samarcande. Reconnue depuis 2001 comme site du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, c’est l’un des berceaux des civilisations d’Asie centrale. Aujourd’hui, avec plus de 2.750 ans d’histoire, la ville en offre plein la vue au visiteur, de la place du Registan et ses trois medersas au mausolée Gour Emir (le tombeau de Tamerlan), en passant par la mosquée Bibi Khanoum construite de 1399 à 1404 ou encore la nécropole de Shah i Zinda. La porte d’entrée en Ouzbékistan est Tachkent, sa capitale. Selon les légendes locales, la cité aurait plus de 2 000 ans d’histoire. Le contraste entre les vestiges de l’empire de Tamerlan et les constructions soviétiques du siècle dernier confère à la ville un certain charme. Autre incontournable : Boukhara. Ville hétéroclite entre les cultures persane, ouzbèke, tadjike et même juive, Boukhara est le témoin historique de toute une région. Plus de 140 de ses monuments sont aujourd’hui classés au patrimoine mondial de l’humanité. On dit souvent que Boukhara était à la religion musulmane ce que Samarcande était à la science… « 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. j’ai visite l’Ouzbekistant en Mars 2018 a l’occasion de la grande fete de Navrouz – un enchantement. Les monuments – la population et son accueil fantastique – des repas incroyables ………. La police touristique parle entre 5 et 6 langues …… Je me suis sentie en securite sur tout mon parcours de Tashkent a Samarcande – Khiva – Boukkhara ……… C’est un pays a visiter au plus vite … on ne peut en garder que d’excellents souvenirs et j’ai hate d’y retourner au plus vite

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *