Comment Fram va atteindre l’équilibre d’ici à début 2020

Production

Le tour-opérateur repris fin 2015 par Karavel prévoit « un atterrissage entre fin 2019 et début 2020 ». Pour cet hiver, le TO programme 25 Framissima mais s’engage sur un petit nombre de chambres. Les reprotections de clients Thomas Cook/ Jet tours vont lui apporter,comme aux autres TO, du business supplémentaire.

 

Fram sort sa production hiver 2019-2020, et ses 12 commerciaux la présentent aux agents de voyages dans 70 villes depuis le 10 septembre. A retenir: un développement des Framissima en Asie, 15 villes de départ en province, un bel engagement sur l’Egypte (4.500 sièges entre février et mai) avec un nouveau produit combiné croisière sur le Nil+ Le Caire. Mais aussi 60 circuits avec « plus de 20 nouveautés » dont certains sont privatifs. A noter, pour la brochure « petits prix » Plein Vent , 2 nouveaux clubs à Cuba et Agadir.

 

Pour l’année 2019, le tour-opérateur table sur quelque 200 M€ de chiffre d’affaires (exercice cloturé au 31 décembre), après « 180 M€ en 2018 pour un Ebitda à -5 M€ » indique Frédéric Granel, son directeur général adjoint. Bien qu’il soit encore « trop tôt » pour en être sûr, Fram devrait « atteindre l’équilibre financier en fin d’année ou au début 2020 ». Soit un an de plus que prévu par le business plan initial lors du rachat par Karavel. Plusieurs critères auront contribué à ce redressement.

 

De plus petits Framissima mais une part croissante

Le TO continue à développer son offre de Framissima. La part des clubs maison dans l’activité est passée de 34% à 61% en 4 ans. Un segment porteur sur lequel Fram a néanmoins changé un peu la formule. Fini les gros contingents sur des resorts, désormais le TO s’engage sur une trentaine de chambres par établissement. « Avec la possibilité d’augmenter les volumes en saison en fonction de la demande » précise France-Line Michon, directrice commerciale. Une limitation qui a conduit le TO à sortir du label « club de vacances – qualité garantie » (un minimum de 50 chambres exigé) qu’il avait contribué à fonder…

 

Peu d’agences enseigne mais relookées

Le réseau en propre est composé de 37 agences de voyages Fram. Il en comptait une soixantaine il y a quatre ans. Ce petit nombre permet de maîtriser les dépenses, d’autant que le TO lance un programme d’aménagement de ses agences. Plus clair, plus lumineux, les points de vente vont adopter une signalétique commune. « 6 l’ont déjà adoptée, 6 à 10 autres seront refaites en 2020 » ajoute le DGA.

 

En revanche, le nombre d’Ambassades Fram, des indépendants avec un contrat d’enseigne, pourrait augmenter avec la chute de Thomas Cook. Si Fram « ne cherche pas » de nouveaux points de vente, ceux qui voudraient une autre belle marque interrogent déjà le TO… Aujourd’hui, Fram peut compter sur « 100 Ambassades ».

 

Le choix de Selectour en « gold »

Lors du dernier référencement de Selectour (premier réseau d’agences de voyages françaises), Fram a concouru et obtenu la catégorie Gold, soit le taux de commissionnement le plus élevé. Une stratégie payante. « Cela demande beaucoup de travail en animation des ventes, suivi des opérations, etc. pour travailler le pilotage des ventes mais cela fonctionne très bien! » se réjouit Frédéric Granel. « Les Selectour ont été les plus lents à refaire confiance à Fram après le dépot de bilan de 2015, mais là, c’est très bien reparti. » Fram est revendu à 80% en B2B et à 75% en agences de voyage.

 

Les synergies avec Karavel

Les premières mesures après la reprise en 2015 ont concerné les achats. L’idée a été de faire jouer les synergies entre Fram  et Karavel. Les engagements aériens et terrestres ont été optimisés.  Ce qui concrètement s’est traduit par une présence forte (et nouvelle) de Fram sur la zone Caraïbes, en République dominicaine notamment. Les ressources humaines ont aussi été optimisées, entre Plein Vent et Fram par exemple.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *