La Thaïlande et sa diversité mises à l’honneur par la Pata, la destination lance une nouvelle version de son e-learning

Destination

C’est dans un salon du Sofitel Le Faubourg (Paris 8e) que la Pata, présidée par Guillaume Linton (Asia), a tenu sa nouvelle édition du Before consacrée cette fois-ci à la Thaïlande.

Grâce à Forwardkeys, qui a accès aux données des GDS, Guillaume Linton, président de la Pata, a été en mesure de donner des chiffres très précis sur la fréquentation des touristes français en Thaïlande.

D’abord, la bonne nouvelle. Entre le 1er janvier et le 14 avril, la hausse de fréquentation est de 6,3%. La mauvaise, ensuite. Comparé à l’année dernière, les départs enregistrés entre le 1er mai et le 31 octobre sont en chute de 9,7%. Au mois de juillet, cette baisse est de 14,6%. C’est moins préoccupant en août avec une chute de 2%. Pour Guillaume Linton, ces chiffres s’expliquent principalement par des reports vers le bassin méditerranéen, Turquie, Egypte et Maroc. Il souligne que ce retard se constate aussi en Allemagne et en Angleterre.

Le président de la Pata souligne aussi que c’est toute l’Asie du Sud-Est qui peine, « la Thaïlande est un baromètre de la région ». En revanche, les destinations Pacifique comme le Japon sont la hausse.

Présent lors de ce « Before », Prakit Saiporn, directeur marketing de l’OT de Thaïlande, a relativisé cette baisse, « jamais la Thaïlande ne progressera de 150% » et enjoint les tour-opérateurs et agences à l’aider « à remonter les chiffres « première visite » ».

Il a mis en avant la participation de l’office à l’IFTM Top Resa qui vient chaque année « avec de nouveaux hôtels ». Par ailleurs, il a insisté sur la diversité du pays en prenant comme exemple des provinces encore peu visitées malgré leur richesse. Au Nord, il a cité Nan et au sud, Nakhon Si Thammarat. Comme les Français restent 17 nuits en moyenne, il est possible pour les tour-opérateurs et de les faire sortir des sentiers battus et du tout balnéaire qui échappe aux intermédiaires.

Enfin, le groupe Accor, habituel partenaire des before de la Pata, a rappelé qu’il gérait 85 établissements en Thaïlande, ce qui en fait le premier opérateur dans le pays. L’ambition est d’en ouvrir quinze autres d’ici 2020 et « pas que des hôtels de villes » mais aussi des resorts comme l’Orient Express en 2020. Et, après le tsunami de 2004, l’hôtelier prévoit de faire un retour à Kaolak en 2021.

 La Thaïlande fait évoluer son e-learning

L’Office National du Tourisme de Thaïlande lance la seconde phase de son programme E-learning afin de découvrir les différents visages et paysages de la Thaïlande. Disponible via le lien : http://www.elearning-thailande.com/, les TO et les agences de voyage pourront participer jusqu’au 25 septembre 2019 et ainsi approfondir leurs connaissances de la destination.

Six modules permettent aux professionnels de mieux se former et s’informer sur la destination :

Module 1: “Le pays du sourire: Informations pratiques”

Module 2: “La Thaïlande, c’est pour qui?”

Module 3: “Les endroits à ne pas manquer”

Module 4: Bangkok

Module 5: “Les secrets cachés”

Module 6 : “Les îles Andaman et le golf de Thaïlande: Quelle île vous réserve quelle expérience ? »

La nomination des gagnants sera effectuée dans le cadre d’IFTM Top Resa 2019. De nombreux lots sont à gagner parmi lesquels : des coffrets de produits de beauté Panpuri, des bougies parfumées Panpuri, des boîtes de thés Mariage Frères, des livres de recettes thaïes, des bons pour des dîners dans des restaurants thaïs à Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille, et à Cannes. Un nouvel e-learning avec de nouveaux modules sera créé en 2019/2020.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *