2003, c’est 600 000 clients en moins

Production

L’association des TO constate une baisse de 7 % de l’activité de ses membres.
Le Ceto espérait mieux, mais se veut optimiste pour 2004, sous condition.
« Les clients veulent de la sécurité et du service, à nous d’y répondre mieux ».
Les années se suivent et se ressemblent. La baisse du nombre de clients pris en charge par la cinquantaine de membres de l’association des tour-opérateurs (Ceto) constatée en 2002 (– 6,18 % par rapport à 2001 avec 7,914 millions de clients) s’est confirmée en 2003 avec une chute globale de 7 % à 7 357 275 clients. « Malgré l’attentisme lié à la guerre en Irak et le gel des réservations sur l’Asie à la suite du Sras, nous nous attendions à une stabilité générale de l’activité », avoue le président du Ceto, René-Marc Chikli. Les ventes de voyages à forfait par rapport aux vols secs restent toujours plus prépondérantes d’année en année. Mais le nombre total de clients demandeurs de forfaits (6 170 501 personnes) baisse de 5 % par rapport à 2002. L’activité long-courrier a chuté de 6 %, mais se redresse tout de même car la baisse était de 12 % en 2002 par rapport à 2001. « Il faut croire que les clients, face au Sras, ont tout de même choisi une autre destination long-courrier comme l’Inde, le Sri Lanka ou le Mexique », explique le président du Ceto (voir encadré). De ce fait, le groupement des TO en tire deux enseignements. D’une part, les clients comprennent mieux les contextes internationaux autour des voyages et restent la plupart du temps lucides, exigeants et zappeurs. D’autre part, les TO qui attendaient des reports en masse sur des destinations moyen-courriers n’ont pas toujours trouvé leur public puisque la demande sur l’Espagne, la Tunisie et l’Italie a baissé par rapport à 2002. Ces résultats laissent-ils augurer une année 2004 du même tonneau ? « Les professionnels et les clients ont prouvé cette année que le tourisme a de l’avenir malgré les crises, mais on ne peut pas continuer sur cette tendance. Les analyses montrent qu’une croissance normale doit atteindre 5 % par an, indique René-Marc Chikli. Or j’ai le sentiment que nous sommes à la croisée des chemins. Les clients ne viennent plus par paresse, ils veulent du service et de la sécurité. Il faut donc savoir vendre du voyage, être acteur et non plus spectateur. Je ne suis pas sûr que sur les 350 TO existants tous soient armés pour le faire… »
Le Maroc, Prague, la Rép. Dom et l’Inde, grands vainqueurs de l’année
Dans le tableau des dix destinations les plus vendues en forfaits en 2003 (hors France, leader avec 3 228 168 clients), on retrouve sans surprise le Maroc qui occupe la première place du podium avec 351 724 clients. Ce pays est en progression de 12,3 % par rapport à 2002, à l’instar de la Grèce continentale (183 723 clients, + 15,8 %), de la République Dominicaine (149 635 clients, + 23,4 %) et de l’Egypte (142 187 clients, + 9,1 %). Avec 347 046 clients, la Tunisie est en deuxième position malgré une chute de 16 %. Sur le même modèle, l’Espagne continentale peine à retrouver ses clients (186 821 clients, – 4,3 %) tout comme les Baléares (96 839 clients, – 8,3 %) et l’Italie (149 520 clients, – 1,8 %). Les déceptions viennent de la Turquie (184 270 clients, – 34,9 %) et des Antilles françaises (131 159 clients, – 23,6 %). Ces dernières continuent d’attirer les amateurs de circuits mais pâtissent toujours de la concurrence des resorts « all inclusive » des Caraïbes espagnoles. En marge de ce top ten, l’île Maurice et les Seychelles affichent des résultats négatifs (respectivement – 8 % et – 5 %), tout comme le Sénégal (– 8,8 %), l’Amérique du Nord (– 6,8 %) et naturellement la zone Asie qui chute de 18,2 %. Les bonnes surprises sont à chercher du côté de l’Inde (+ 67,2 %), du Sri Lanka (+ 38,9 %), des Maldives (+ 27,3 %), du Mexique (+ 24,9 %), de la CEI (+ 12,5 %) et de la République Tchèque (+ 24,9 %).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *