90 emplois sont menacés chez le TO Look Voyages

Un plan de restructuration élaboré.
Le CE de Look Voyages a été avisé.
Le 13 juillet dernier, le groupe canadien Transat A.T a annoncé dans un communiqué officiel la mise en place d’un plan de « repositionnement » de l’une de ses filiales françaises, Look Voyages, en proie depuis 2 ans à des soucis de rentabilité. « Le dépôt de ce plan, dûment approuvé par le conseil d’administration, est une suite logique des changements initiés en avril 2003 », indique le président de Transat, Jean-Marc Eustache. Il précise toutefois que le groupe continuera d’appuyer les efforts enclenchés par Look Voyages dont l’équipe est tout de même menacée d’une réduction du personnel de l’ordre de 90 personnes. Conformément aux dispositions de la réglementation du travail en France, ce plan a été soumis au comité d’entreprise le 12 juillet dernier et des négociations sont en cours. Restent à déterminer le montant des frais de cette restructuration qui prévoit l’abandon de certaines activités jugées non-stratégiques, l’intensification du développement du pôle TO et l’utilisation accrue des technologies Internet pour stimuler les ventes, aussi bien auprès des agences de voyages que du grand public. Montrée du doigt, la branche des vols secs est sérieusement menacée de disparaître. Interrogé, Jean-Marc Batta, DG, nous confiait dernièrement qu’elle ne représentait plus que 25 % de son activité contre 50 % il y a peu. Abandonner les vols secs semble donc être la solution pour renouer avec la rentabilité. « La nouvelle stratégie doit nous conduire vers un recentrage sur le tour operating », expliquait le DG qui d’ailleurs présentera une production hiver clarifiée et axée sur les Lookéco, les Lookéa (clubs vacances maison) et quelques autres produits toujours en phase avec cette segmentation. Fini le superflu. C’est ainsi que disparaîtra de la brochure hiver l’offre Amérique du Sud qui n’a pas su accrocher les clients, au profit d’une offre intensifiée sur les axes dits à gros volume que sont les Antilles françaises, les Caraïbes, le Sénégal, l’Egypte et le Maghreb. Affaire à suivre…

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *