A Cuba, Havanatour prône la modularité des vacances

Le TO délaisse les séjours balnéaires standard pour les voyages à la carte.
Nouvelles activités, retouches des circuits, nouvelle sélection d’hôtels.
Le voyagiste se tourne vers le monde maya dans le Yucatan pour cet hiver.
Cuba, ce n’est pas qu’Ivan (voir ci-contre). Le tour-opérateur spécialiste de l’île, Havanatour, le rappelle de la meilleure manière avec la parution de son dernier opus hiver 2004-2005 mettant en exergue sa nouvelle production. Avec cette brochure, le TO affirme toujours plus sa stratégie de spécialiste à la carte pour délaisser de plus en plus les séjours standard balnéaires. « Varadero reste très important pour nous, précise Una Liutkus, directeur commercial. Cette destination représente 29 % des nuitées vendues par Havanatour, mais nos clients n’en veulent plus comme séjours de 7 jours. Pour ces produits, ils se détournent vers la République dominicaine ou la côte mexicaine. » Pour contrer cette évolution, le voyagiste a donc misé sur son atout, l’excellente connaissance du pays pour proposer toujours d’avantages de découvertes et d’activités originales. Parmi ces dernières, il met en brochure cette année des balades guidées dans les régions de Pinar del Rio et Trinidad ou du golf à Varadero. Mais le cœur de son activité, c’est la clientèle individuelle, qu’il faut satisfaire en étant le plus flexible possible : « 80 % de notre chiffre d’affaires est réalisé par cette clientèle », analyse le directeur commercial. « C’est pourquoi nous proposons 23 vols réguliers par semaine avec, par ordre décroissant d’engagement Air France, Cubana de Aviacion, Air Europa et Iberia. » A ces prestations s’ajoutent la sélection de 97 hôtels à travers le pays, dont une vingtaine à La Havane, qui représente 30 % des nuitées du TO. Pour accentuer l’image d’un voyage à monter soi-même, la brochure regroupe ses produits et ses prix par destinations et abandonne son cahier des prix. Le TO reconduit ses quatre circuits, mais avec des petites retouches : le Bolero est vendu moins cher avec une nuit en moins, le Soleil et Moka monte en gamme et le Couleur Café comporte une nuit de plus à Cayo Santa Maria. Enfin, le TO diversifie son offre vers le Yucatan (Cf. QDT n° 2393 du 17/06/04), toujours selon le principe de modularité des circuits ou séjours.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *