Affaire Tupolev : Marmara charge Koral Blue

Production

Pour Marmara, Koral Blue n'aurait jamais du affréter un Tupolev pour faire, dimanche 11 avril, la liaison Deauville-Bordeaux-Taba. Le TO rappelle que le sous-affrétement est une pratique courante dans le secteur de l’aviation, en cas d’immobilisation prolongée de l’appareil initialement prévu. Dans ce genre de cas, la compagnie aérienne se doit à deux obligations, souligne le TO : Déjà, "trouver une solution au moins équivalente en terme de sécurité et de capacité d’appareil" et, ensuite, "informer ses clients ou le voyagiste affréteur de la situation, et de la nature de la solution proposée pour validation" Selon Marmara, aucune de ces deux obligations n’a été respecté par Koral Blue. Dans un communiqué, le TO explique avoir pallié la défaillance de sa compagnie : "Dimanche soir, dès qu’ils ont eu connaissance de l’identité de la compagnie et de la nature de l’appareil opérant effectivement le vol Deauville-Bordeaux-Taba, la direction de Marmara a pris la responsabilité de ne pas refaire redécoller cet appareil avec ses clients à bord et a décidé de ré-affréter un nouvel appareil. La période de vacances scolaire de Pâques actuelle étant traditionnellement très chargée en terme de trafic aérien, une solution définitive n’a pu être trouvé par la voyagiste que lundi aux alentours de 15H00. Tous les passagers ont donc décollé Lundi 12 avril à 20H59 à bord d’un avion McDonnell Douglas 83 de la compagnie française Blue Line. Ils seront tous indemnisés de la totalité des prestations de leur séjour dont ils n’ont pas pu bénéficier. Seuls 8 clients ont décidés de ne pas partir lundi soir et seront intégralement remboursés de leur séjour".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. C’est toujours pareil
    Un avion se crash, et derrière les clients font une parano sur le type d’appareil. Les tupolev sont comme les caravelles en leur temps considérés comme les jeeps de l’aviation. Pas plus d’accident de ce tupolev que d’airbus ou de boeing. Ces appareils ont été construits par des génies de la construction aéronautique. Certes le confort est spartiate, mais vous pouvez y aller, les moteurs sont des bons bourins qui ne lachent jamais.
    Faut arrêter la psychose. Une des premières compagnies au monde en nombre d’accidents est Air France.

    1. Sympathique réaction. Mais l’article d’origine ne traduit pas l’angoisse des passagers ayant effectués le trajet Deauville-Bordeaux dans ce qu’ils ont qualifiés de « Poubelle volante ».
      Je pense que la réaction des passagers et saine, et que si on paie pour un steak de boeuf, on ne se satisfait pas d’un émincé de porc d’autant plus si la santé-voir la vie est en jeu.
      Je me réjouis de mon vol d’octobre Zurich-Hurgada sur Koral Blue.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *