« All inclusive » et pension complète, les 2 recettes clés de Neckermann

6 destinations l’hiver, 12 l’été.
Taux de commission en réflexion.
Commercialisée dans le réseau et les agences intégrées depuis janvier 2004, la brochure Neckermann se présente sous une forme annuelle avec, déjà, un cahier des prix pour l’été. Pour gagner des agences de voyages agréées (175 aujourd’hui), « le taux de commission est actuellement en réflexion ». La marque, qui a fait voyager 15 000 clients depuis le début de l’année, se positionne sur le prix pour l’ensemble de ses segments : all inclusive surtout, mais aussi circuits accompagnés, hôtels clubs, séjours dans les établissements Iberostar. La différence du panier moyen entre les deux marques du groupe, Thomas Cook et Neckermann, est de 100 euros. La production est resserrée cet hiver autour de six destinations (Canaries, Egypte, Maroc, République dominicaine, Sénégal, Tunisie) auxquelles se rajoutent pour l’été prochain six nouvelles : la Bulgarie, la Crète, Majorque, la Sardaigne, la Sicile et la Turquie. Exemple de tarifs cet hiver : 636 euros en Egypte en formule « tout compris » au bord de la mer Rouge à El Gouna, 392 euros à Djerba en hôtel club à l’Oasis Marines ou encore 843 euros en République dominicaine à l’hôtel Casa del Mar. Rappelons que pour toute réservation d’un séjour été avant le 1er janvier 2005, les clients peuvent bénéficier de réduction jusqu’à 12 % par rapport aux prix catalogue. Ainsi, en Bulgarie, l’hôtel Laguna Beach, situé à Albena est commercialisé à partir de 368 euros au départ de Paris. De plus, le site Internet (www.neckermann-voyages.fr) devrait être en ligne à la fin de l’année.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *