Après le feu vert de Bruxelles, Accor prend le contrôle effectif du groupe Club Mediterranée

Production

Accor a annoncé vendredi 22 octobre au soir qu’il prenait le contrôle effectif du Club Méditerranée, dont il détient 28,9 %, avec son entrée dans le conseil de surveillance de ce dernier. Cette prise de participation, permise grâce au feu vert de la Commission européenne donné le 19 octobre, s’accompagne de la cooptation de quatre membres d’Accor au conseil de surveillance du Club, dont le PDG d’Accor Jean-Marc Espalioux, qui présidera le comité stratégique du conseil. « Accor devient ainsi l’actionnaire de référence industriel du Club Méditerranée et contribuera à la poursuite du redressement de ses résultats par la mise en œuvre de synergies profitables aux deux groupes », indique un communiqué d’Accor. Selon le Club Méditerranée, « afin de tenir compte de la nouvelle composition de son actionnariat » et d’avoir « un organe de contrôle et de direction unique », le conseil de surveillance devrait se transformer en conseil d’administration, après accord de l’assemblée générale des actionnaires en mars prochain puisqu’il s’agit d’un changement statutaire. La composition du futur conseil d’administration « devrait être identique ou proche de celle de l’actuel conseil de surveillance », indique le Club. Henri Giscard d’Estaing, président du directoire du Club, deviendrait PDG de ce conseil d’administration, selon le communiqué. Le groupe Accor était entré en force au capital du Club en annonçant en juin le rachat, pour un montant total de 252 ME, de la part de capital des deux actionnaires historiques du Club Med, le groupe italien Agnelli et la Caisse des dépôts et consignations

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *