Asia : « Être spécialiste de l’Asie ne se fait pas dans un bureau »

De nombreux TO se lancent sur ces destinations : Marsans au Sri Lanka, Vacances Transat en Inde…
Kuoni vient de sortir une superbe brochure entièrement consacrée à l’Asie en « sur mesure ».
Asia rappelle qu’il possède ses propres bureaux réceptifs en Thaïlande, à Bali mais également à Pékin.
L’Asie, le plus vaste marché du monde pour les 20 prochaines années ? C’est sans doute ce que pensent les TO spécialisés sur cet axe depuis toujours, ceux qui n’ont jamais lâché le morceau même par temps de Sras ou de grippe aviaire. Et c’est sûrement ce qui est venu à l’esprit de ceux qui découvrent seulement son potentiel. Car ils sont nombreux cet hiver à avoir programmé l’Asie. Un peu de Malaisie pour les uns, un soupçon de Sri Lanka, d’Inde ou de Chine pour les autres. Spécialiste en la matière depuis 18 ans et TO de référence dans le réseau, Asia ne voit pourtant pas d’un mauvais œil l’arrivée de concurrents. Son PDG, Jean-Paul Chantraine explique : « Sur un axe porteur, plus on est nombreux à communiquer et vendre, plus on fait évoluer le marché. » Welcome donc à Marsans qui sort de ses frontières pour produire du Sri Lanka, à Vacances Transat qui étoffe sa production Asie de quelques escapades en Inde et même à Kuoni qui vient de sortir une superbe brochure proposant l’Asie « sur mesure ». Le sur mesure c’est déjà ce que fait Asia, non ? « Ce catalogue ne peut que nous stimuler à faire un peu plus la course en tête », confie, avec sagesse, Jean-Paul Chantraine rappelant tout de même que « si un spécialiste sait faire tout ce que fait un généraliste, l’inverse n’est pas vrai ». Il faut dire qu’Asia c’est une équipe de 100 personnes en France, certes, mais c’est surtout un bureau réceptif à Bangkok, une agence de développement et de création produits, un tour-opérateur (intra Asie), deux lodges dans le nord du pays, un bateau sur le fleuve Chao Phraya, deux jonques dans la baie de Phang Nha à Phuket, une antenne à Bali une autre à Pékin… bref, on peut dire qu’Asia est en Asie chez lui. « Comprenez qu’une production comme la nôtre ne se fait pas dans un bureau. L’Asie se vit au quotidien et sur le terrain. Alors, bien sûr notre modèle peut être dupliqué… mais à condition de le faire jusqu’au bout », poursuit le PDG. Ce modèle, le groupe Teker qui a ouvert un bureau réceptif à Shanghai l’a bien compris, et Kuoni dont le groupe dispose de structures réceptives en Inde, au Sri Lanka et ailleurs aussi. La course promet d’être longue !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *