Autocaristes : Voyages Triangle perd un actionnaire en route

Production

En 1989, 3 autocaristes du Lot et de l’Aveyron (Jacques Chauchard, Jean-Michel Delbos et Claude Landès) ont l’idée de s’unir pour créer leur propre TO avec une offre plus large. Point fort de l’idée, les trois compères mettent sur pied le ramassage des clients quasiment à leur porte.
 "La création de Triangle" selon Guillaume Devals l’actuel directeur "a permis de développer les agences (aujourd’hui 9 pour Chauchard et 13 pour Fitour Delbos), puis les cars et à nouveau les agences, bref un cercle vertueux". Il y a 4 ans, modification de stratégie, la distribution est étendue à des agences revendeuses dans le grand Sud-Ouest, 150 aujourd’hui. "Nous n’avons pas la volonté de sortir de notre quart Sud-Ouest, pointe Guillaume Devals, à cause du ramassage des clients. Par contre notre offre a évolué avec du long courrier et des croisières". De même, une offre de produits linguistiques et culturels pour scolaires connait un grand succès.
Aujourd’hui, Triangle (20 collaborateurs) est à la croisée des chemins avec une vision différente pour l’un des trois partenaires. Landès, devenu Edgar Voyages, a donc cédé ses parts à égalité à Chauchard et Delbos où les enfants sont arrivés aux manettes d’un ensemble conséquent : 300 groupes pour Chauchard et Delbos, 150 groupes de GIR et 400 groupes scolaires (60% de l’activité maintenant) pour Triangle qui réalise 12 M€ de chiffres d’affaires pour 28000 pax.
A moyen terme, "nous voulons accentuer le scolaire mais en plus qualitatif" détaille Guillaume Devals, "et développer une nouvelle gamme s’appuyant sur les aéroports régionaux : par exemple en 2017, nous allons programmer Venise avec 4 vols depuis Brive et 1 de Limoges et les clients seront accueillis par nos cars. Nous voulons nous démarquer grâce à notre savoir-faire en proposant de beaux produits". Une façon de faire progresser un panier moyen de GIR aujourd’hui à 1 250 €.

Publié par Jean-Pierre Marinot
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *