Autriche, Croatie, Portugal : Pauli renforce ses axes forts

Production

Le TO étoffe son offre long-courrier grâce à la Française des circuits
Les week-ends en Europe ainsi que l’Autriche en famille sont en progression.
Madère stagne à l’inverse des productions vers le Portugal et la Croatie.

Pour cet été, le groupe Pauli remet sur le marché une vraie collection de brochures aux couleurs chatoyantes. Au nombre de 5, elles déclinent une offre généreuse sur les axes forts du groupe. A commencer par « Circuits & Croisières » qui s’enrichit de programmes signés la Française des Circuits. « Pour nous qui ne sommes pas des spécialistes du long-courrier, même si nous traitons personnellement le Canada et les USA, ce fournisseur représente la facilité, des prix uniformes mais surtout des départs garantis y compris de province », se justifie Philippe Sangouard, DG du groupe, qui attend beaucoup de cette production. Pour lui, l’avenir c’est aussi le long-courrier, et les agences de voyages partenaires semblent suivre son idée puisqu’elles ont à 70 % intégré la marque Pauli comme référence en la matière. Idem pour la gamme week-ends qu’elles revendent volontiers via la marque Visit Europe (+ 35 %) mais aussi via la brochure Euro Pauli Week-ends (+ 9 %). « Nous répondons ainsi aux attentes de chacune avec en plus des produits à forte valeur ajoutée (événements, expos…) », explique le DG. Mais le gros de la production estivale reste tout de même l’Autriche qui retrouverait les chiffres positifs d’avant Heider. « Le ski a très bien marché cet hiver (+ 50 %) et nos séjours ‘spécial activités’ se vendent très bien », poursuit Philippe Sangouard. La formule « all inclusive », à l’autrichienne, ainsi que les nombreuses offres tarifaires proposées par les villages loisirs seraient à l’origine de ce succès principalement auprès des familles. Autres bonnes surprises, le Portugal (7 500 pax) qui poursuit sa progression avec comme moteur les week-ends, les circuits et les autotours (objectif 2004 : + 15 %) mais aussi la Croatie qui attire de nombreux groupes. « Notre charter de province avec Air Adriatico plus nos sièges sur Corsair au départ de Paris suffisent à peine à satisfaire la demande groupe, les individuels étant plus discrets », conclut le DG qui par ailleurs se dit déçu par Madère qui ne profiterait plus du report d’autres destinations.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *