« Avec ce MBO, Asia reste maître de son destin » – Guillaume Linton, PDG

Production
Guillaume Linton est devenu PDG d'Asia.

Le tour-opérateur français spécialiste de l’Asie s’est donné les moyens de son autonomie. Après le décès brutal de son fondateur, Jean-Paul Chantraine, l’équipe de direction d’Asia a finalisé un montage financier auprès de trois fonds d’investissement. Le nouveau président d’Asia, Guillaume Linton, nous détaille l’opération, ses conséquences, le nouveau référencement Selectour…

 

Pourquoi avoir choisi la formule MBO?

Guillaume Linton: Il faut savoir que cela fait un an que l’on réfléchit à la bonne combinaison avec Jean-Paul (Chantraine) pour la transmission de cette entreprise. Nous avions presque tout décidé lorsqu’il est brutalement décédé en septembre. Si, au comité de direction, nous avons pu constituer un MBO aujourd’hui, c’est parce que Jean-Paul avait déjà sélectionné le fonds d’investissement Adaxtra Capital. Ce dernier a complété le tour de table avec deux autres fonds, NCI et UI Gestion.

 

Qu’est-ce que ce MBO vous apporte?

Guillaume Linton: De l’autonomie! Grâce à ce Management buy-out (MBO), Asia reste maître de son destin. L’appui financier est assuré, et l’équipe de management reste la même. C’est une garantie de pouvoir pérenniser la marque Asia. Sans être noyé dans un grand groupe ou n’être qu’une marque parmi tant d’autres. L’entreprise peut continuer à avancer. Elle n’a pas à chercher un nouveau dirigeant, à modifier ses projets ou à trouver une gouvernance. Techniquement, nous sommes six directeurs à être entrés au capital du TO, Sophie Landes (marketing), Marylin Jardat (exploitation), Virginie Gerbault et Yannick Barde (production), Thierry Girard (DSI) et moi (DG qui deviens PDG). Bernard Maillet (DAF) était déjà associé de Jean-Paul.

 

La famille de Jean-Paul Chantraine est-elle toujours à vos côtés?

Guillaume Linton: Oui, la famille reste impliquée dans le projet. Je ne vous donnerai pas les parts de chacun, mais sachez que le projet de répartition du capital qu’avait élaboré Jean-Paul avec Adaxtra a été respecté à la virgule près! Le montage respecte sa volonté. Cela signifie qu’entre les membres du comité de direction, l’épouse, les fils de Jean-Paul, nous allons perpétuer les valeurs, les méthodes et les équipes d’Asia. Le management reste le même, tout l’opérationnel se fait dans la continuité.

 

Les 3 fonds d’investissement vont-ils intervenir dans la politique d’Asia?

Guillaume Linton: Non, ils n’apportent qu’un soutien financier. Nous sommes libres de nos orientations stratégiques et pleinement autonomes. L’appui de ces fonds va permettre de faire de la croissance organique. Le chiffre d’affaires d’Asia était de 75M€ l’an dernier, en croissance de presque 8% sur l’exercice 2017-2018. Nous pouvons aussi envisager de la croissance externe. Avec la fragmentation du tour operating en France, il peut y avoir des opportunités… et nous aurons alors les moyens d’investir.

 

Asia vient d’être désigné « Gold » dans le nouveau référencement de Selectour. Un autre signe positif?

Guillaume Linton: Nous sommes effectivement le seul TO spécialiste de l’Asie, du Moyen-Orient et du Pacifique dans la catégorie Gold…  Nous l’étions déjà chez Havas. Sur 35 destinations en Asie -tout  le monde n’en a pas autant- nous proposons une large palette de voyages: du sur-mesure aux circuits en petits groupes en passant par les circuits privés, les séjours et les groupes dédiés. Autant de voyages personnalisables à l’infini avec des dispo immédiates sur notre site pro pour nos circuits Tentations, séjours et circuits privés…  Nos stocks, service et gamme de prix sont très étendus. C’est là dessus que nous apportons quelque chose de plus aux agences de voyages. Au lieu d’un produit basique à petit prix comme on peut trouver sur le Net, elles ont des offres beaucoup plus personnalisées à proposer à leurs clients. Pour moi, il y a encore des clients Selectour à venir chercher et même des clients du Web à faire revenir en agences et à capter. Outre l’histoire -nous sommes partenaires de Selectour depuis 30 ans- un TO comme Asia apporte une offre variée et reconnue puisque déjà testée avec succès pour les produits spéciaux (Expériences de rêve) propres au réseau.

 

Quel atout pour Asia?

Guillaume Linton: Au-delà de notre production, nos équipes! En B2B, nous faisons voyager environ 200 clients par staff Asia (vs un ratio autour de 1.000 clients par staff dans l’industrie). Ce qui est déjà une promesse pour l’agence -et son client- de qualité de conseil, de traitement, de suivi, etc. Nous pouvons garantir une réelle qualité de service aux agents de voyages grâce à un personnel très bien formé sur nos destinations.

 

Des envies en B2C qui seraient rendues possibles?

Guillaume Linton: C’est également un axe de progression  mais nous réalisons près des deux tiers de notre CA avec des agences de voyages tierces. Nous restons donc persuadés de l’importance des ventes en multicanal, en proposant la même offre au même prix et avec le même accès aux stocks sur l’ensemble de nos canaux. Le coût d’acquisition en B2C est aussi très élevé. La visibilité donnée à la marque par ce canal sert notre distribution indirecte. L’opération capitalistique que nous venons de mener nous donne pleinement les moyens de nos ambitions pour poursuivre dans les meilleures conditions la très belle aventure d’Asia!

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *