Be Lux Collective & Austral : Immersion dans la nature réunionnaise

Production

Les vingt agents de voyages de l’éductour Be Lux Collective & Austral achèvent leur périple à la Réunion en beauté avant de s’envoler pour l’île Maurice.

La découverte de la Réunion se poursuit avec un départ à six heures du matin pour le piton Maïdo. Après une heure de route, on découvre le paysage baigné de lumière. Une brève pause photo, et il est temps de repartir pour embarquer à bord d’un hélicoptère à l’Eperon à proximité de Saint Paul. Les participants de l’éductour Be Lux Collective & Austral patientent dans la salle d’attente de la compagnie Helilagon, dans une certaine excitation. Durant le vol d’une vingtaine de minutes, ils vont d’abord survoler le sentier de la Canalisation des Orangers puis remonter vers les sommets pour découvrir d’un coup le paysage vertigineux du cirque de Mafate et de ses sommets où se cachaient les Marrons, les esclaves en fuite. Le site compte près de 140 kilomètres de sentiers de randonnées. A l’arrivée à l’héliport, les visages sont radieux et les participants ravis de ces quelques minutes au dessus de territoire uniquement accessible à pied ou en hélicoptère.

Ensuite, les volontaires, ceux qui ne souffrent pas de claustrophobie, vont pouvoir s’aventurer dans un tunnel de lave à côté de Saint-Gilles. D’abord, il faut escalader une paroi de sept mètres, préalable un peu impressionnant pour les débutant en escalade. Puis, on rampe sur une trentaine de mètres avant d’atteindre de vastes salles dessinées par des coulées de lave successives. En levant la tête, avec la lampe frontale, on aperçoit des lignes or ou argent qui dessinent des motifs. Il s’agit en réalité de traces de bactéries ou de minéraux laissées par l’eau au fil des siècles. Petit à petit, on progresse plus facilement. Le guide fait éteindre la lampe pour apprécier l’obscurité totale. Comme une parenthèse dans le ventre de la terre. La sortie est plus facile grâce à un saut en tyrolienne. Le groupe vit ses dernières heures de voyage à la Réunion.

Au déjeuner, Stéphane Ulliac, directeur de l’IRT par intérim, explique les points forts de la destination : « La Réunion attire de plus en plus de touristes, grâce à sa richesse naturelle exceptionnelle, ses activités variées et son multiculturalisme. C’est aussi une destination sûre. Depuis 2016, la tendance est très positive, avec une augmentation de 5,5 % du nombre de voyageurs en 2018 et de +20% en termes de dépenses. Notre objectif principal est de faire croître le panier moyen. Actuellement, il avoisine les 42 euros par jour. Et de développer ses ventes sur de nouveaux marchés, comme l’Afrique du Sud, l’Inde ou la Chine. »

L’heure est venue de rejoindre l’aéroport de Saint-Denis et d’embarquer pour la suite du séjour, à l’Ile Maurice.

 

 

 

Les participants sont répartis en trois équipes :

 

Equipe Jet tours :

Elise Ramon, Réservation Jet Tours

Jean-François Guelton, Aquatour

Virginie Rigo, Thomas Cook

Thomas Tom, Saint-Nom-la-Bretèche

Ludivine Eucheloup, Thomas Cook Univairmer

Stéphane Joubrel, Service Commercial

 

Equipe Rainbow

Samanta Evrard, Service Voyages Stocktel

Olivia Guérin, Connections Halle

Marion Michaux, Voyages Flammang Luxembourg Gar

Mélanie Willems, Del Tour Jodoigne

Lucie Henrion, Rainbow

Tania Pasch, Rainbow

 

Equipe Collective

Valentine Sauvage, Tropicalement Votre

Caroline Neveu, Directours

Jérôme Chappuis, départ Voyages

Christina Dhondee, Islandian

Aurélie Nicolas, Hotelissima

Romain Hoppanova, Idée Voyages

Isabelle Nizon, TUI France

Publié par Caroline Kervennic
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *