Bénéfices exceptionnels en 2003 pour Transat AT

Production

Le groupe de voyages canadien Transat AT a annoncé jeudi un bénéfice net plus que quadruplé à 27,389 ME (44,9 M de dollars canadiens) pour son exercice 2002-2003 clos le 31 octobre 2003, grâce à la vente d’Anyway. Pour l’exercice précédent, le groupe, propriétaire de la compagnie aérienne Air Transat, avait rapporté un bénéfice net de 5,978 ME. En excluant les effets de la vente d’Anyway (33 ME) et une charge de restructuration après impôts de 19 ME, le premier groupe de tourisme intégré canadien a enregistré un bénéfice net des activités poursuivies de 13,5 ME, soit le double du bénéfice dégagé l’année précédente. La crise du Sras, qui a fait 44 morts à Toronto, a affecté les revenus du groupe, avec une baisse de 16 % durant l’été. Malgré tout, Transat a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,1 % pour s’établir à 1,28 MdE. Pour le dernier trimestre clos le 31 octobre 2003, le bénéfice net a atteint 28,426 ME, contre 3,355 ME pour le trimestre correspondant de 2002. Ce bénéfice tient compte de la vente et des activités de Anyway. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de Transat a fondu de 21 %, à 246,8 ME. En 2003, Transat a supprimé environ 500 postes et réduit sa flotte d’appareils notamment avec les radiations progressives des DC 10 et des MD 11. « Dans une année assombrie par le SrasS, la guerre en Irak et la poursuite de la menace terroriste, notre société a terminé l’exercice avec des résultats satisfaisants et un bilan amélioré, tout en ayant maintenu le cap dans ses efforts visant à se transformer en profondeur », a affirmé Jean-Marc Eustache, PDG de Transat.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *