Cap Inde Asie Infiny : Jaipur la capitale du Rajasthan voit la vie en rose

Production

Le thermomètre pointe à 46 degrés, on marche au ralenti. Mais « infiny »-ment déterminée, la dream team « Cap Inde » boucle le programme de la journée en temps et en heure. Les incontournables ? Le fort d’Amber dans la ville éponyme et le City Palace à Jaipur. Et comme la capitale du Rajasthan déploie la plus célèbre salle de cinéma au monde, le Raj Mandir, on s’y rue, of course !

 

 

Inscrit depuis 2013 au patrimoine mondial de l’Unesco  le fort d’Amber se mérite. La veille, le guide Pankaj a prévenu : « Rendez-vous à 7h00. Ne soyez pas en retard. Le problème avec le Fort d’Amber, c’est qu’il faut arriver les premiers pour être certains d’avoir des éléphants ». La menace produit son effet. Hôtel Mansingh 7h00,  tout le monde est sur le pont. Depuis Jaipur, les onze kilomètres sont parcourus en un temps record.

 

Dans un paysage de hautes collines verdoyantes et de champs dans l’attente de pluies de mousson (à partir de juillet)  le Fort d’Amber, XVIe siècle, se signale par son imposante silhouette en grès jaune. Les grands remparts et interminables murailles illustrent le système défensif d’un fort qui est encore aujourd’hui la résidence des maharadjas rajput.

 

Deux par deux, Véronique, Stéphanie, Céline, Christine, Kim, Thérèse,  Hervé et votre serviteur(e) s’installent sur le dos de l’éléphant pour dix minutes de grimpette. Le confort est précaire et l’assise peut se révéler douloureuse : en bermuda, Hervé en fait les frais. Un pantalon rembourré sous les genoux lui aurait évité le supplice de la barre de fer.

 

Il faut au moins  deux heures pour explorer ce château fort d’un raffinement exquis mêlant or, argent, miroirs, pierres précieuses sur les murs et plafonds. L’intérieur est vide de mobiliers. Au sommet de l’édifice, la vue est époustouflante sur la vallée et Amber, l’ancienne capitale du Rajasthan remplacée par  la nouvelle cité créée en 1727, Jaipur.

 

La « ville de la Victoire » ordonnée selon un plan en damier recèle des trésors. Le Palais des vents ne se visite plus, contrairement au  City Palace, riche de palais édifiés depuis 1729 jusqu’au XXe siècle. Les deux énormes jarres en argent  massif interpellent les curieux que nous sommes : chacune pèse 345 kilos,  mesure 4,30 mètres de diamètre, pour une capacité de 4 100 litres ; elles ont été fabriquées à la demande du roi Sawai Jai Singh. Le monarque qui devait se rendre au couronnement du roi Edouard VII, en Angleterre, avait emporté pour ses besoins personnels l’eau sacrée du Gange.

 

A l’heure du déjeuner, l’hospitalité du Khandela Haveli est revigorante. Dimanche on avait pu tester la table lors d’une halte au Castle Khandela dans la ville éponyme. Le propriétaire est le même, ici à Jaipur où la maison de maître (havali) s’est muée en Boutique Hotel  Heritage (classification d’Etat). Une adresse coup de cœur pour tous.

 

On cherchait la fraîcheur,  on l’a trouvée au mythique cinéma Raj Mandir spécialisé dans les films de Bollywood. De l’extérieur, cette grosse meringue rose ne paye pas de mine. Le spectacle démarre dans la salle d’attente, car il y en a une, vaste comme une salle de bal. Quand les portes s’ouvrent, la pièce aux 1.180 places vaut le coup d’œil. Faute de n’avoir pu rester trois heures, l’ambiance promise, totalement déjantée, n’a pu se confirmer.

 

Autre adresse iconique, Rambagh Palace by Taj Hôtels, ancienne résidence principale de maharadjah, construite entre 1835 et 1931, transformée en hôtel en 1957, dans la collection Taj Hotels depuis 1972.

En soirée, le choix est judicieux d’aller souper à l’Holiday Inn City Center. Ouvert en 2014,  cet hôtel ultra-contemporain de 171 chambres étagées autour d’un immense atrium nous ramène au XXIe siècle. L’adresse est animée, réputée pour sa cuisine et son incroyable piscine au 6e et dernier étage.  L’occasion aussi de retrouver le réceptif  d’Asie Infiny : Le Passage to India Journey et son représentant Milind Verma. « Sur 45.000 dossiers traités par an, 18.000  émanent de la clientèle française. Ce chiffre est en pleine progression ». Après 8 jours de voyages Cap Inde, on comprend pourquoi.

A demain.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *