Cap Nouvelle Calédonie 2018 : et pour finir… Dubaï

Production
Dernière photo de groupe... dans le désert dubaïote. ©NRuffier

Ultime spécificité de Cap Nouvelle Calédonie 2018 by Australie Tours, le voyage de retour sur Paris CDG. Effectué via Melbourne avec Aircalin, puis Dubaï avec Emirates, ce retour a inclus un stop d’une journée à Dubaï. Cette ville ultra-moderne émergeant du désert depuis les années 1980. Un autre monde…

 

 

Eh oui, tout éductour d’Australie Tours a une fin! Mais, nouveauté pour cette édition réalisée avec le soutien de Nouvelle-Calédonie Tourisme, le clap de fin était double.  D’abord la Nouvelle-Calédonie, le 25 mai, puis Dubaï, le 27 mai. Le premier s’est fait lors du dernier dîner à Nouméa, avec Jean-François Lasnier (Transat Tours), le réceptif d’Australie Tours et Jean-Jacques Ajapuhnya, directeur adjoint des îles Loyauté.

 

La Nouvelle-Calédonie et son lagon. ©SHennebo

La team Cap Nouvelle Calédonie 2018 s’est envolée dès le lendemain, au petit matin, avec Aircalin, direction Melbourne. Non sans regret. Chacun tenta d’ailleurs de capter par les hublots les dernières images de cette terre lointaine qu’ils ont eu plaisir à sillonner ensemble. Waouh! qu’il est beau ce lagon et sa longue barrière de corail qui ondule.

 

Un vrai régal pour les sept agents de voyages accompagnés par Heidia Chebil (Australie Tours) et Sylvie Hennebo (Nouvelle Calédonie Tourisme) ! Ce premier vol retour, assuré par Aircalin, aura été le plus court des trois nécessaires pour rentrer en métropole. Melbourne est en effet à 4h30 de vol de Nouméa.

 

Dubaï, l’ultra-moderne

Le vol suivant, Melbourne-Dubaï, assuré par Emirates était à 18h. La halte fut l’occasion de découvrir, le Park Royal Hôtel (4-étoiles relié à l’aéroport par une passerelle) avec sa directrice développement, Teresa Bricknell. Cet hôtel du Pan Pacific Hotels Group offre aux voyageurs en transit la possibilité de faire une pause détente dans son lobby bar ou son restaurant. La team Cap Nouvelle-Calédonie 2018 peut en témoigner.

 

La marina de Dubaï vue du 52e étage du Dubaï Marriott Harbour Hotel. ©NRuffier

Le vol EK 405, direction Dubaï se fit via Singapour. Et mieux valait se reposer pendant ce vol de 13 heures car le programme du lendemain, à Dubaï, était dense. Était en effet prévue, dès 9h, ce dimanche 27 mai, une découverte de cette ville à l’architecture ultra-moderne qui ne cesse de s’étendre au cœur du désert. Difficile d’imaginer qu’avant les années 1960 n’existait qu’un petit village de pêcheurs !

Dans le Dubai Museum. ©NRuffier

Depuis la construction de ses premiers grands buildings dans les années 80, Dubaï multiplie les projets les plus fous. Pour saisir la puissance de cette transformation, l’idéal est de visiter le Dubai Museum sur l’histoire des premiers Dubaïotes et le souk des épices et de l’or.

 

En plein désert

Corinne, Heidia, Fairouz et Audrey devant l’hôtel 5* emblématique de Dubaï, le Burj al-Arab. ©NRuffier

La team Cap Nouvelle Calédonie 2018 le fit au pas de course avant de découvrir The Palm, l’île artificielle en forme de palmier depuis le restaurant Observatory situé au 52e étage du Dubaï Marriott Harbour Hotel. A Dubaï, rien ne semble impossible.

 

Ni faire du ski dans le dôme artificiel accroché au Mall des Emirats lorsqu’il fait 33° C dehors comme ce dimanche de mai. Ni fleurir la ville tout au long de l’année ou élever le premier immeuble rotatif, la Dubaï Creek Harbor, au cœur d’un nouveau quartier créé pour l’Exposition universelle qui se tiendra en 2020 dans cette ville futuriste. Un monde bien loin de la vie des bédouins d’origine et de leurs tentes dans le désert !

Sortie en 4×4 dans le désert. ©NRuffier

 

C’est d’ailleurs dans l’un de ces camps reconstitués (en dur) que la halte dubaïote de Cap Nouvelle Calédonie 2018 s’est achevée après une escapade en 4×4 dans les dunes. Pour sûr, cette ultime journée aura été bien remplie. Restait le dernier vol Dubaï/Paris, effectué de nuit, avec un A380 d’Emirates. Que de souvenirs accumulés en 11 jours !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *