Cap Thailande 2016 : à la découverte de la « Rose du Nord »

Production

Rien à faire, la vedette incontestable de l’étape à Chiang Mai du groupe d’agents de voyage invités par Asie Infiny pour son premier "Cap Thailande" aura été l’hôtel "Four Seasons", situé à 20 km de la "Rose du Nord".
 

Autant l’arrivée de nuit était peu parlante, autant le réveil avec le soleil a été pour tous une belle surprise : les fenêtres des luxueuses chambres, regroupées dans un vaste parc, donnent sur une nature exubérante. De la terrasse du petit déjeuner, c’est un vrai paysage de rizière que l’on aperçoit,  avec un petit lac. Du coup, la visite d’inspection des chambres, suites et "pool-villas", ainsi que de la double piscine principale à débordement et du magnifique spa, prévue pour durer une heure, a pris un léger retard !
Mais la visite de la ville de Chiang Mai elle-même a permis plusieurs temps forts. Une jolie promenade signature tout d’abord sur la rivière Ping, jusqu’au grand marché de Waroros. Maryse, de la Thai, qui adore faire des petits cadeaux à tout le monde, en a profité pour faire quelques emplettes. Ensuite le groupe a visité dans la vieille ville délimitée par les canaux et l’ancienne muraille le superbe temple de Wat Pra Singh. Celui-ci renferme notamment, dans le temple principal, une grande et ancienne statue de bouddha doré assis. Mais on découvre aussi des bâtiments plus petits du 13e siècle, dans le style du Nord, l’un avec de magnifiques fresques du 13e représentant la vie du Bouddha, et un grand stupa doré.
Après un déjeuner au bord de la rivière, ce fut un autre temple renommé, mais situé sur une montagne à l’extérieur de la ville, Wat  Prahat Doi Suthep, également connu comme le "temple aux 300 marches", du 14e siècle. Beaucoup de monde pour la visite, sur une esplanade carrée entourée d’un cloitre, avec en son milieu un grand stupa, à la birmane. De là-haut on voit tout Chiang Mai.
Auparavant, venant de Chiang Saen, à 160 km, les invités d’Australie Tours avaient fait un stop au "Temple blanc",  construit en 1997 seulement par un riche artiste, effectivement d’une blancheur aveuglante dans un style kitchissime. Entre autres personnages des fresques intérieures on trouve ainsi Batman, mais aussi Elvis Presley. Le temple est très visité par les Thailandais, qui y viennent en famille et adorent.  

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *