Cap Thaïlande 2016 : des « extras » surprises vers Ayuthaya

Production

Ne pas respecter à la lettre le programme réserve parfois de très bonnes surprises. Ainsi de cette deuxième journée de Cap Thaïlande devant conduire le groupe à Ayuthaya.
 

La journée débute comme prévu par une visite, à une heure de route de Bangkok, du Palais d’été de Bang Pa In. Une visite qui ne manque pas d’intérêt, en raison du calme des jardins et de l’architecture des lieux, s’inspirant à la fois de la Chine et de l’Europe selon les bâtiments. Autre curiosité, de l’autre côté d’un canal que l’on franchit en nacelle, un temple bouddhiste, Wat Nivet,  est la copie d’une église romane !
Jean-Baptiste, le représentant du réceptif, qui nous accompagne pour la journée, et notre tour leader Stéphane proposent plutôt que de reprendre la route d’effectuer le voyage jusqu’à Ayuthaya par le fleuve Chao Praya, à bord de pirogues longue queue. Une autre bonne façon, en à peine trois quarts d’heure, de découvrir la Thailande rurale et fluviale, avec ses cortèges de barges.  Une bonne surprise ne venant jamais seule, nous tombons à l’arrivée, à la pagode de Wat Phanan Choeng, près du débarcadère, sur une cérémonie spectaculaire de don de tissus safran au grand bouddha doré. Des aides postés au pied de la statue reçoivent les coupons des fidèles, les lancent vers le giron de la statue, ou d’autres aides, avec des cordes, hissent le tissu pour parer l’épaule du Maître. L’ambiance est bon enfant quoique recueillie, et l’étranger est accueilli sans façons, avec gentillesse.
A Ayuthaya, ancienne capitale de 1350 à 1767, sur une grande île du fleuve, régnèrent 33 rois. Aujourd’hui ruinée mais restaurée en partie et inscrite au Patrimoine de l’Unesco, elle recèle notamment de très nombreux stupas en pointe ou arrondis, de toutes tailles, des vestiges de statues du bouddha et de bâtiments divers en briques, dans un parc au charme certain. A Wat Maha That, une tête de bouddha prise dans les racines d’un arbre est une visite, et une photo, que personne ne voudrait rater. Un autre lieu est célèbre pour son bouddha couché et son grand stupa de 45 m.
Il est juste temps ensuite d’atteindre, face au site de l’autre côté du fleuve, l’hôtel-boutique Sala Ayuthaya et sa modernité dépouillée, contraste avec le Muse de Bangkok plus classique malgré son roof-top branché.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *