Chez Asia, l’année 2015 devrait être « à l’étale »

Production

En berne depuis l’automne, les bookings n’ont véritablement repris que début mars chez le TO spécialiste de l’Asie. Dans un contexte de rétractation du marché, Jean-Paul Chantraine, président d’Asia, veut "rester prudent" pour 2015. Même si 2014 a été une année positive et alors que l’hiver 2015-2016 est déjà "très bien parti en prises de commandes".Avec presque 30.000 clients pour un chiffre d’affaires de 66,2 millions d’euros, en hausse de 9,1%, les comptes d’Asia (clos au 31 octobre) sont "en conformité avec nos prévisions" annonce Jean-Paul Chantraine, président du TO. Satisfait d’une année 2014 "positive" –le résultat net à 1,328 M€ représente 2% du CA–, ce dernier veut "rester prudent" sur les perspectives de 2015. L'année devrait terminer "à l'étale" par rapport à 2014. La conjoncture peut lui donner raison. Entre l’annonce de vigilance renforcée du Quai d’Orsay –"sur de nombreuses destinations que nous programmons y compris l’Inde"– en octobre, les événements en Irak et en Syrie en novembre et les attentats de Paris en janvier, le marché s’est rétracté. "Janvier et février ont été négatifs en prises de commandes" confirme M. Chantraine.
 
L’attentat à Tunis crée une nouvelle incertitude
Quant à l’attentat survenu à Tunis hier, 18 mars, personne ne peut dire quel en sera l’impact sur les intentions de départ. "On espère que cela ne va pas créer une nouvelle rétractation, glisse le président d’Asia. D’autant que la tendance baissière s’était inversée depuis le début du mois. Au 18 mars, nous enregistrons +16% de bookings par rapport à l’an dernier. La majorité (85%) de ces prises de commandes concerne la saison été mais c’était aussi très, très bien reparti pour l’hiver 2015-2016 sur l’Asie du Sud-Est".
 
Polarisation des destinations et crise économique
Le président du TO spécialiste de l’Asie observe qu’une polarisation s’est installée entre "les destinations sécurisantes et les autres". Ainsi, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont "en croissance à deux chiffres chez Asia, la Chine est de retour et le Vietnam est en belle performance (+20% sur l’été) ainsi que dans une moindre mesure le Sri Lanka" détaille Jean-Paul Chantraine.

A l’inverse, des pays comme l’Indonésie, la Malaisie, l’Ouzbékistan et Oman, tous musulmans sont en retrait, "à un niveau de décroissance à 2 chiffres". "La lecture des conflits par les voyageurs entraîne un effet d’amalgame qui pèse lourd sur les destinations", déplore-t-il.

Sans oublier le poids de la  situation économique. "On veut partir tranquille, même si on ne risque rien" résume le patron d’Asia. "La perception sécuritaire est devenue le premier critère, avant le prix", affirme-t-il, prenant pour exemple le contraste entre les ventes sur la Thaïlande, en hausse, et sur l'Indonésie (premier pays musulman du monde), en baisse.  

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *